Tous les forums > Forums techniques > écluses en solitaire trucs et astuces
Missing
Polo26

écluses en solitaire trucs et astuces

Je cherche des trucs et astuces pour passer plus facilement les écluses étant seul à bord.
Merci d’avance à ceux qui pourraient m’aider
Jean Paul

vendredi 09 novembre 2018 16:51

Liste des contributions

Soiree-peace-and-love-xl
M@telot Phi

Les écluses sur le Rhône ou celles du canal du midi ?
A demain, bonne nuit !

mercredi 15 novembre 2017 01:38
Missing
2
Philthai

J'ai une longue pratique des écluses hollandaises avec mon voilier (10m50/3m50).
Il faut d'abord connaître le pas de ton hélice : fait-il virer ton bateau à gauche ou à droite ? le mien vire plus facilement à gauche (en marche avant et arrière).
Avant d'aborder une écluse, je prépare le bateau comme suit : une longue aussière (plus longue que le voilier) est attachée au taquet avant bâbord et parcourt tout le passavant bâbord jusqu'à l'arrière. Une gaffe est placée sur le roof au premier tiers. Une autre aussière est ensuite attachée à l'arrière.
Dans l'écluse, je choisis le mur de gauche et je place le tiers avant de la coque du du voilier contre le mur à hauteur d'une bitte. Je glisse l'aussière avant derrière la bitte sans serrer. Elle est donc attachée au taquet avant, passe derrière la bitte de l'écluse et continue sur le passavant jusqu'à l'arrière du bateau. Je repousse alors légèrement le bateau, retourne tranquillement à ma barre puis je fais une marche arrière. L'arrière se colle alors au mur et je prends en main l'aussiere avant pour maintenir le bateau parallèle au mur. Je recule ainsi jusqu'à une autre bitte pour attacher l'aussière arrière. De mon pose à la barre, je contrôle ainsi les deux aussières.
Cette technique ne fonctionne pas en cas de vent fort arrière : il faut d'abord attacher l'arrière du bateau sinon celui-ci va s'écarter du mur pendant que tu attaches l'avant.
La gaffe sert au cas où la bitte est trop éloignée : il suffit d'accrocher l'aussière au bout de la gaffe et la passer autour de la bitte.
On ne m'a jamais rien enseigné à ce sujet, c'est juste mon expérience personnelle mais cette technique fonctionne sans aucun problème. Bon vent !

mercredi 15 novembre 2017 03:43
Missing
Philthai

Sorry, j'oublie un point. Si je dois me placer à droite dans l'écluse, j'utilise une autre technique. Je place toujours le tiers avant du bateau devant une bitte, j'y passe l'aussière avant, mais je ne la laisse pas libre, je la rattache à l'avant. L'aussiere est donc attachée au taquet, tourne autour de la bitte et revient au taquet. Au moteur, je vire à fond vers bâbord et le bateau se place alors parallèle au mur en tirant sur l'aussière avant. Beaucoup de gros bateaux hollandais ne s'attachent même pas à l'arrière : ils règlent uniquement leur aussière avant en fonction de la hauteur d'eau et laissent tourner leur hélice. Moi, j'attache l'aussière arrière à une bite, puis je détache le bout de l'aussiere avant que j'emporte avec moi à l'arrière.
Je ne sais pas si je suis très clair dans mes explications...

mercredi 15 novembre 2017 04:22
Missing
Polo26

Merci je vais mettre ça en pratique après m'être fait un petit chroquis

mercredi 15 novembre 2017 21:24
Img_1120
Papy-Zoom

philtai a tout dit, j'ajouterais seulement une grosse défense boule sur le balcon avant, pour éviter de le frotter contre le mur ou les voisins.

mercredi 15 novembre 2017 08:47
Missing
Polo26

Bonne idée merci

mercredi 15 novembre 2017 21:25
Img_4304
2
papaet

Bonjour,
Comme d'habitude la question est posée sans donner le moindre renseignement. Parce que s'il s'agit d'écluses à marées, elles sont normalement équipées de chaines, autour desquelles coulissent les aussières. Avec des marnages de 4 à 6m en bzh sud et le double coté Nord, vaut mieux pas s'occuper des bittes !

mercredi 15 novembre 2017 08:48
Photo000
pendruig

Je n'ai pas beaucoup d'expérience mais il me semble que la méthode décrite va bien lorsque l'eau est en haut mais dans l'autre sens comment fais tu pour tenir le bateau ?
Gilles

mercredi 15 novembre 2017 08:53
Image
Lulu2

Si j'ai le choix du côté, j'accoste le bajoyer sous le vent et je passe un bout en double autour de la pendille avant ou arrière en premier selon le vent et l'éventuel courant dans l'écluse. Ensuite je fais pareil avec l'autre pendille. Si on est nombreux, je coupe le moteur.
S'il y a beaucoup de monde, j'avance un max et me mets à couple.
Pour le départ, je largue les bouts en tenant compte du vent et du courant. Un coup de gaffe pour éloigner l'avant du bajoyer et en avant lente.

mercredi 15 novembre 2017 09:02
20150417_183432
bliss

l’écluse, c'est toujours l'aventure pleine de surprises. Au Canal du Midi, pleine saison, au lieu de 3 bateaux on met 4, donc, pagaille, bateaux de travers, locataires sans permis, éclusier désabusé saisonnier, public insouciant que piétine sur les amarres, le bazar.
J'essaie de ne pas etre seul a bord dans ce coin, rester calme et prêt a changer de coté selon les décisions de l’éclusier ( avoir amarres bâbord et tribord au cas ou)
Si seul, j'utilise une seule longue amarre qui va de l'avant a l'arriere (d'embelle) ce qui me permet de sauter au milieu et gérer proue et poupe a la fois, pareil pour les accostages en solo (en mer aussi).
Le pire en fluvial, c'est le torrent d'eau dans le nez (bateau montant) ou dans les fesses (bateau avalant) quand la porte s'ouvre, donc, pas de mou dans les amarres svp

mercredi 15 novembre 2017 09:06
Capitaine-haddock.1232873497
gwennili2

Bien s'assurer du sens du courant. Par exemple, au Légué, port de saint Birieuc (22) le courant est toujours amont/aval. Donc quand on entre, assurer en premier l'amarre avant. Quand on sort, bien assurer en premier l'amarre arrière. Pour in fo, ce sont des pendilles. Bien entendu, préparer les défenses des 2 cotés, et ses amarres, mais cela va se soi...... Et un coup de vhf systématique aux éclusiers avant d'arriver.

mercredi 15 novembre 2017 09:29 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
fe

Amarres préparées de tous les côtés, grosses bouées rondes aux extrémités, faire cool et tout va pour le mieux ....

mercredi 15 novembre 2017 09:27
Duduche_akbar
Duduche Braz

Pour passer l'écluse de la Rance, qui est équipée de pendilles le long des bajoyers, je prépare défenses et aussières sur le bord contre lequel je vais accoster (sur les deux bords si je ne sais pas, ou s'il y a du monde)
Cas où il y a de la place dans le sas... j'arrive en parallèle à 1m ou 1,50 m du bajoyer, quand j'ai repéré la pendille que je vais prendre à l'arrière je serre (et bat un peu en arrière s'il le faut) - j'attrape la pendille arrière avec l'aussière arrière, et éventuellement je met en avant lente, barre vers le mur - je vais à l'avant avec la gaffe et je passe l'aussière avant dans la pendille avant...
Je coupe le moteur (sauf si je sais que l'ouverture du sas sera rapide).
Ce sera pareil pour l'écluse de Paimpol.

mercredi 15 novembre 2017 09:42 *** Message modifié par son auteur ***
Oldsailor
Jaba

Il faut surtout se mettre le plus loin possible de l'arrivée ou de l'évacuation d'eau. Les tourbillons sont redoutablement puissants !
Il faut toujours se préparer des deux côtés, avant et arrière, on ne sait jamais où ni comment il va falloir s'amarrer. Evidemment des amarres les plus longues possibles et des pare battages tout autours du bateau et à différentes hauteurs de la coque, façon autos tamponneuses.
Et lorsque vous abordez des écluses à bajoyers inclinés, priez pour que des pontons flottants soient prévus. Sinon, mettez vous à couple avec une péniche (un automoteur en langage fluvial).
Seul, c'est parfois impossible. Et même interdit sur certains canaux.
Bon voyage !
Pierre

mercredi 15 novembre 2017 10:04
Balise_belge_2
ecumeur

Il faut prendre en compte le pas de l'hélice, le courant et le vent.
Dans tous les cas, on met à poste 4 zaussiéres aux 4 coins du bateau et par battages sur les deux bords, ce qui permet de passer instantanément sur un plan B en cas de problème.
Le pas de l'hélice : avec un pas gauche, l'arrière se colle au bajoyer lorsqu'on bat en arrière. Le courant : il y a souvent du courant dans une écluse, soit en raison d'une fuite à une porte ou bien lors du mélange entre eau douce et eau salée qui crée des courants contraires en surface et au fond. Lorsqu'on a le courant de l'arrière, on amarre en premier l'arrière puis on va à l'avant amarrer la proue. Le contraire lorsque le courant est dans le nez. Le vent : il est généralement préférable d'accoster le long du bajoyer sous le vent lorsqu'il est plus ou moins de travers. Sinon, lorsque le vent est plus ou moins dans l'axe, on amarre d'abord l'arrière lorsqu'il vient de l'arrière et l'avant lorsqu'on l'a de face.

La question évidente qui sort de la bouche du béotien est naturellement que courant et vent peuvent plus ou moins se contrarier, donc courant dans le nez et vent de l'arrière. Dans ce cas, le problème est d'estimer lequel aura le plus d'effet et d'adapter l'ordre des opérations. Je dois avouer qu'à ce petit jeu il arrive que l'on se plante en dépit de dizaines d'années d'expérience et bon nombre d'écluses franchies dans nos eaux ou dans les eaux bataves.

Lorsqu'on est amarré dans l'écluse, il est utile d'observer l'évolution des courants en cours d'opération et "apprendre" les écluses de sa zone de navigation.

J'oubliais les moyens fixes d'amarrage dans les écluses.
En Hollande, on trouve des lignes de bollards fixes sur plusieurs niveaux, faciles à attraper en portant l'aussière avec la gaffe (le système du lasso ne marche jamais!). On trouve aussi des filières verticales comme à Ouistreham, mais il arrive que certaines soient cassées au fond! Egalement mais plus rare des filières horizontales. à Honfleur, des bollards qui suivent le niveau de l'eau mais dont la forme rend la capture difficile.

Dans mon secteur.
Honfleur, courant vers l'aval, bollards difficiles à attraper. Mais en général, l'écluse reste ouverte entre 90mn (par gros coeff.) et 30mn (petit coeff) avant la PM du Havre.
Port Deauville : courant vers l'aval.
Ouistreham : courant vers l'aval du au mélange des eaux. A la sortie, on entre dans le sas avec plus de 1/2N de courant aux fesses.
Carentan : courant vers l'aval.

mercredi 15 novembre 2017 11:22
Soiree-peace-and-love-xl
M@telot Phi

Bonjour,
Polo n'est pas revenu ?
Alors sur le canal du midi les bajoyers sont arrondis...
http://www.gettyimages.fr/detail/photo/france-7-lock-of-fonserannes-canal-du-midi-photo/144776700
-
et sur le Rhône, les écluse sont un peu "grandes", et les bollards flottants et intégrés dans le bajoyer très éloignés les uns des autres.
A la première écluse où j'ai bataillé pour en prendre un, puis l'autre 20 mètres plus loin, et nous étions 2 à bord, l'éclusier m'a gentiment dit (avec un haut parleur) de n'en prendre qu'un au centre du bateau, la suite a été bien plus facile.

mercredi 15 novembre 2017 13:35
C281-d2a3
margotte

@Matelot
Attention, ton équipière n'a plus de tête mais elle risque aussi de perdre la jambe.

mercredi 15 novembre 2017 18:37
Missing
muttix1

Surtout pour le Rhône avoir un couteau-scie paré à couper le bout, car les bollards se bloquent parfois et la gite est rapide comme la montée ou la descente du niveau de l'eau

vendredi 09 novembre 2018 15:43
P1000031_small_
1
Guillemot

L'écluse du bassin Vauban a St Malo a un marnage respectable avec des remous qui vont bien à l'ouverture des vannes.
Par chance, des échelles sont régulièrement espacées des deux cotés, et affleurent les murs.
J'arrête le bateau de sorte que l'échelle soit au niveau des haubans.
J'ai un bout dédié à l'usage de l’amarrage, avec une main de fer au bout.
Je pose la main de fer sur un barreau et j'amarre au hauban.
Bien sûr, comme dit lus haut, un faut une défense boule devant et derrière et ne pas s'endormir quand l'eau monte !
Jamais eu aucun soucis en 15 ans de pratique, en toutes saisons, même avec un bateau à couple (le mien faisait 7 tonnes)
Je précise qu'en hiver, les lamaneurs se font tirer l'oreille pour venir amarrer les plaisanciers, donc les quelques bateaux qui empruntent l'écluse utilisent à peu près la même méthode.

mercredi 15 novembre 2017 14:22
Missing
Polo26

Merci à tous pour vos conseils. J'en prends note et vais me faire une synthèse avant mise en pratique.
Encore merci
Polo

mercredi 15 novembre 2017 21:35
Gipsy
2
Camilleb0461

Bonjour
je dois etre anormal, mais en solo, ou a plusieurs, je ne me casse pas la tête

je suis en zeelande, donc les ecluses ça ne manque pas et de toutes les tailles

je m accroche avec mon amarre arrière
barre droite
moteur avant juste au dessus du ralenti

le bateau se colle à la paroi et ne bougera plus

et je gère tout juste avec l amarre que je garde en main

au pire une loooongue amarre sur le taquet avant que je gère du cockpit en même temps que l amarre arrière

camille

jeudi 16 novembre 2017 11:20
Missing
Jerosan

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum et en navigation également.
Je viens de passer mon permis fluvial et je m'apprête à faire prochainement ma première sortie sur un bateau de location type Cap Camara 755. J'ai prévu de partir de Nogent-sur-Marne, de traverser Paris et de revenir à Nogent.

En étudiant la carte, je vois qu'il y a 2 écluses à passer en partant de Nogent-sur-Marne. Celle de St Maur après un long tunnel et celle de St Maurice.

J'appréhende un peu alors je viens vous demander des conseils.

Quand je vois les photos de ces écluses, je les trouve assez profondes et je me pose des questions vraiment nouilles mais bon, n'ayons pas peur :)

Je me demande comment on fait pour s'amarrer quand on est montant par exemple et quand le bollard est à 4m au dessus de notre tête? Je me trompe surement mais je ne vois pas sur les photos de ces écluses d'anneaux sur les bajoyers, juste des échelles. Peut-on s'amarrer sur les barreaux de ces échelles?... Une amarre centrale que l'on double en ajustant au fur et à mesure suffirait-elle vu la taille de mon bateau?

Et que dit-on exactement à la VHF en arrivant svp? Juste "bonjour, bateau de plaisance demande éclusage svp?"

Merci d'avance, votre aide me sera très utile.

Jérôme

jeudi 08 novembre 2018 21:02 *** Message modifié par son auteur ***
Hisse_oh
Quistinic

Amarrage d'embelle, l'aussière passe par le maître-bau (le centre de pivotement du bateau) C'est la manoeuvre décrite par Guillemot. Soit cette amarre est suffisante, soit elle permet de prendre le temps de frapper les autres tranquillement.
Sur youtube il y a plusieurs videos, chercher amarrage d'embelle, c'est évident quand on le voit faire

jeudi 08 novembre 2018 21:50
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Essayer le canal de Panama c'est l'adopter, un barreur (vous ou un autre), un pilote équipé d'une VHF, 4 amarres de 18 mm, terminées par des boucles de bonnes tailles, quatre équipiers (un par amarre), disposés aux 4 coins, 4 lamaneurs idoines, faisant face à vos équipiers et...roulons jeunesse. Le règlement prévoit aussi 10 pneus. Paperasses en option. Paysage et traversée historique(20 000 morts).

jeudi 08 novembre 2018 22:00
Missing
Jerosan

Merci pour la réponse rapide, je vois que l'amarrage d'embelle est très est utile pour appareiller et accoster.
Mais concrètement, où est-ce qu'on s'amarre dans cette écluse:
https://odela.eu/navigation/01_ouvrage_montant/ecluse-de-saint-maur/

Sur les échelles?...
Merci!

jeudi 08 novembre 2018 22:10
Avatar
tonyv

Et bien tu montes sur l échelle et avec ta grande amare tu viens les mettre sur les bites !!! Effectivement c est plus simple entre guillemets pour les grosses péniches.
Sinon tu demandes de l aides a l éclusier

jeudi 08 novembre 2018 22:21
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Si dans cette écluse les péniches se mettent sur les bittes c'est qu'on ne risque pas d'y être trop aidé (une pincée d'accent portugais et, surtout, prononcer les liaisons).

vendredi 09 novembre 2018 15:58 *** Message modifié par son auteur ***
Hisse_oh
Quistinic

Je suppose qu'il y a des bittes ou des anneaux en bordure de l'écluse. En absence de pendilles, de bolards flottants ou un équipement de cette sorte, spontanément, je viendrais frapper sur l'échelle (à la façon de Guillemot) puis, éventuellement, je porterais une amarre en double en haut, afin de pouvoir régler la tension en montée descente, à voir si les éclusiers aident ou pas, si non faut grimper à l'échelle. Mais, ça parait compliqué doit y avoir une astuce dans cette écluse là.

jeudi 08 novembre 2018 22:34
Missing
Jerosan

ok, donc obligé de quitter le bateau. Pendant que je monte passer l'amarre, je maintient le bateau aux échelles alors??

jeudi 08 novembre 2018 22:35
Hisse_oh
Quistinic

C'est à ça que te sert l'amarrage d'embelle. Tu frappes une aussière d'attente pour sécuriser, puis tu montes frapper l'amarre double (ou deux amarres si avant arrière) penser qu'il faut les régler quand ça monte ou ça descend. En descente ça doit être plus simple, faut dire que cette écluse est plutôt haute.
Mais tout ça dépend aussi de ton bateau etc...

jeudi 08 novembre 2018 22:46
Missing
Jerosan

ok je commence à comprendre. Le bateau est un Cap Camarat 755, donc taquet avant et arrière, rien au milieu.
Dans ce cas, je peux faire un amarrage triangulaire? Je veux dire, une amarra frappée au taquet avant, passée sur la bitte de l'écluse en haut, puis la redescendre la passer sur le taquet arrière du bateau sans la frapper et je gère la tension tout en restant à la barre. C'est faisable?

jeudi 08 novembre 2018 22:54 *** Message modifié par son auteur ***
Hisse_oh
Quistinic

Ca me parait compliqué et très dépendant de la configuration de l'écluse
Si pas de taquet au milieu, tu peux frapper par exemple une poulie ouvrante (solide) et / ou installer un anneau

jeudi 08 novembre 2018 23:05
Missing
Jerosan

ok merci! mais je dois pas être le seul plaisancier à passer par là tout de même! surtout aux porte de Paris! Comment font les petites embarcations?... il doit y avoir une astuce effectivement

jeudi 08 novembre 2018 23:12
Missing
Lorenzini

@Jerosan. Sur les ecluses de St Maur et St Maurice le plus simple avec un petit bateau est de s'amarrer à l'échelle; c'est officielement interdit mais toléré pour les petits bateaux, c'est le cas du mien (8,60m). Une seule amarre suffit, même s'il est préférable d'en avoir avant-arrière de chaque coté pour parer à toute éventualité.
En ce qui me concerne j'ai une amarre au milieu, au niveau du poste de pilotage.
Arriver légèrement en biais sur l'échelle pour ne pas arracher tes parbat le long du mur.
Petit rappel : VHF obligatoire pour traverser Paris

vendredi 09 novembre 2018 07:40
Missing
Lorenzini

Et alternat dans Paris quand on est avalant...

vendredi 09 novembre 2018 07:41
Missing
Jerosan

Merci beaucoup!
J'avais appris que s'amarrer aux échelles étaient interdit, d'où mes interrogations. Donc, quand on n'a pas le choix, on s'y amarre, tout simplement.
Alors, quand on est montant et amarré à l'échelle, l'écluse va se remplir et notre amarre va finir dans l'eau sous le bateau non? Faut-il la défaire et la refaire plusieurs fois quand le bateau monte pour qu'elle reste toujours au sec?...
Si pas de taquet au milieu, on privilégie taquet avant en montant et taquet arrière en avalant?
Et enfin, pour l'alternat en avalant, a-t-on le droit de s'amarrer au quai rive gauche devant le pont de Sully si le feu est rouge ou bien faut-il rester en attente?

Merci pour votre aide et très heureux de trouver des réponses à toutes mes questions!

vendredi 09 novembre 2018 09:21
Avatar
janyc

Si tu es au port de Nogent il y a pas mal de bateaux ,ne avoir peur de demander aux voisins de ponton ou autre ou a la capitainerie.
Pour moi le plus simple est de s’amarrer au milieu du bateau et sur l'échelle le plus haut possible si l'eau est basse avec la possibilité de changer de barreau quand l'eau monte.
pour les palplanches la solution avoir au moins 3 défenses sur chaque bord + une planche qui porte sur les défense à l'horizontale c'est elle qui portera sur les palplanches qui sont forcément pleines de saletés..
Bonne navigation.

vendredi 09 novembre 2018 16:18
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

A une échelle, tu te mets au milieu du bateau et tu le tiens à la main (gants?). Au pire tu passes une amarre en double, mais toujours au même endroit. Si nobody, tu te maintiens au milieu au moteur.

vendredi 09 novembre 2018 09:23
Missing
Jerosan

ou alors juste avec la gaffe....

vendredi 09 novembre 2018 09:25
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Sur, mais faut faire"gaffe". O K

vendredi 09 novembre 2018 17:40
Missing
matelot@17523

Vu une fois dans la grande écluse de St Nazaire un chalutier, amarré uniquement à l'arrière, machine en route en avant, barre en travers pendant toute la durée du sas. Cool!

vendredi 09 novembre 2018 19:11
Missing
Jerosan

Merci à tous pour vos conseils :)
Par contre pour le chalutier machine en route en avant, c'est moyen non? On m'a rabâcher dans la formation qu'il fallait rester au point mort.

6 jours
Missing
Lorenzini

Oui, c'est très moyen, surtout si tu es derrière, tu es pris dns le bouillon. C'est la raison pour laquelle c'est interdit : moteur en marche mais point mort pour ne pas créer de bouillon dans l'écluse.
Autre point : quand tu est montant, ne jamais se mettre en premier à l'avant de l'écluse : quand elle se remplit, tu es pris dans le bouillon.
Quand tu t'amarres à l'échelle, il faut régulièrement déplacer ton amarre et changer de barreau.
Tu vas voir, avec un petit bateau c'est relativement simple et on prend rapidement le coup de main.
A Nogent tu peux aussi en discuter avec Clément ou Alexandre à la capitainerie, ils sont toujours de bon conseil.

6 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums