Tous les forums > La Taverne > Golden Globe (8)
Missing
Gradlon

Golden Globe (8)

Huitième épisode : Comment la finir ? (cette foutue course)

fait suite à : http://www.hisse-et-oh.com/forums/la-taverne/messages/2422590-golden-globe-7
lien tracking : http://goldengloberace.com/fr/livetracker/

mardi 06 novembre 2018 11:00

Liste des contributions

  • Aille jeanlittlewing 2 jours
Canard-enchainepaint
iff

L'article de V&V...............................................................................
LIEN
Conclusion :
"Ce n’est de toute façon pas le genre du colosse à la voix de stentor d’appeler les secours?! Ce qui est sûr, c’est que quand il aura mis le pied à terre et selon ce règlement anglo-saxon drastique, le grand favori de l’épreuve, va désormais concourir dans la catégorie «?Chichester?» de ceux qui font escale. Cruel?!

Au vu de ce qui se passe dans cette épreuve de lenteur assumée, c’est à se demander s’il y aura un successeur à Robin Knox Johnston, vainqueur en 1969 du Golden Globe?!"

mardi 06 novembre 2018 07:52 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
2
jeanlittlewing

Finalement celui ou celle qui finira sans escale gagnera, et peut etre personne ne finira.
50 ans plus tard c'est aussi difficile
et suhaili et joshua etaient drôlement costauds

mardi 06 novembre 2018 08:16
Missing
1
Gradlon

Il n'est pas exclu que VDH trouve une solution pour consolider son gréement.

mardi 06 novembre 2018 08:54
Canard-enchainepaint
iff

Info ou supposition ?
Consolider pour arriver au Chili ou à la Rochelle ??

Perceuse, riveteuse, plaques d'alu, embouts Norseman à bord ?

mardi 06 novembre 2018 08:59 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
2
Gradlon

Juste une supposition qui dècoule de l'idée que je me fais du personnage et de ce qu'il a démontré dans le passé. Il va ruminer sa solution au fil des miles et je crois qu'il va la trouver. Le vrai problème serait de passer le Horn avec ce point de faiblesse dans le mât.

mardi 06 novembre 2018 09:33
Canard-enchainepaint
iff

Le Horn, ça commence là où il est et ça se termine après les Malouines...

mardi 06 novembre 2018 09:44 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

Le dernier topo de Questions/réponses de Don, en Anglais, est particulièrement instructif, trop long pour traduire.

Mais rien de nouveau sur les intentions de VDH, il ferait route dès que possible vers Valdivia, comme déjà dit dans le fil n°7.

https://www.facebook.com/1751709878415736/posts/265213107674774

mardi 06 novembre 2018 09:10
Canard-enchainepaint
iff

D'après le traqueur :
VDH actuellement en fuite à 4,6 nds en attendant la fin de la baston, il est à peu prés à la latitude de Valdivia...
Slats 6,1dans un bon vent
Randmaa, Goodall, Kopar dans les 5 nds, bons à faibles vents
Galère pour Lethinen en corvée de com, actellement en approche au près, petit air, vitesse 3,7. Il n'a pas de moteur pour aller au fond de la baie ! ??
Loin derrière Sinclair et Zaretskiy galèrent tranquillement.
(Résumé inutile mais ça m'occupe)

mardi 06 novembre 2018 09:13
Avatar
3
Numawan

Faut quand même se rendre compte que, en repartant de Valdivia, VDH va devoir passer le Cap Horn puis remonter l’Atlantique. C’est environ 10 000 NM. Ce n’est pas avec un bricolage que ça le fera.

À mon sens, une réparation sérieuse requiert les choses suivantes:
- Démâtage
- Démontage des pièces d’attache des haubans et des barres de flèches
- Découpage de la partie abîmée du mât
- Ajout d’un manchon
- Ajout d’un bout de profil du mât
- Fixation de l’ensemble
- Remontage des pièces démontées
- Remâtage

mardi 06 novembre 2018 09:20
Canard-enchainepaint
iff

Tout à fait, sauf s'il y a déja un gréement complet prés à mettre dans l'avion...

mardi 06 novembre 2018 09:24 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Numawan

Ou acheter un nouveau mât. Mais tout ça risque de prendre des semaines si pas des mois.

mardi 06 novembre 2018 09:45
Dsc00073
2
SV UHAMBO

C'est la solution parfaite...mais qui signifie fin de la course! il ne faut pas sous estimer l'expérience et la détermination de VDH. Le problème est de trouver des eaux calmes pour pouvoir intervenir sur le gréement. Compte tenu du matériel à bord il est peut être possible de reprendre les efforts des bas haubans au niveau de l'ancrage des barres de flèches. Cela me parait faisable...vu d'ici!

mardi 06 novembre 2018 09:54
Canard-enchainepaint
iff

Ca doit phosphorer-échanger entre lui, Lionel Regnier et les gréeurs...

mardi 06 novembre 2018 10:00
Img_7040
1
freychou

Ne pas oublier non plus la marque :

- 50 degrés de latitude sud et 90 degrés de longitude ouest à bâbord.

Ne plus être en course pousse à voir les choses différemment .

mardi 06 novembre 2018 09:24 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
iff

Ca lui rallonge la route de 20 %

mardi 06 novembre 2018 09:27
5
James

Yes !
Si le point d'ancrage a commencé à cisailler le mât, craint pas mal, non ?
Un mât en fibre ça peut se réparer sûrement plus facilement, et peut-être au mouillage sans assistance, dans ce cas le bateau reste en course.
En alu comme Nuwa le fait remarquer c'est une autre histoire...
Déjà arriver vivant au Chili, c'est ce qu'on lui souhaite...

mardi 06 novembre 2018 09:27
Avatar
Numawan

La technique du manchon ne pose pas de problème. Dans l’ancien temps, les mâts neufs étaient même souvent fournis en deux parties avec un manchon pour faire la connexion.

mardi 06 novembre 2018 09:48
5
James

Entièrement d'accord avec toi, mais il a ça dans sa caisse à outils ?
Une fissure sur le mât, ça ne demande qu'à continuer...
On peut oui mélanger Epoxy alu rivets fibres mais il a beaucoup de chemin pour rentrer à la maison...

mardi 06 novembre 2018 10:22
Missing
1
Gradlon

Je dis peut être n'importe quoi. Mais si la mer est calme ne peut on aller renforcer cette partie du mat avec un manchon en fibre+epoxy sur de l'alu ?

mardi 06 novembre 2018 09:50
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

je pense aussi qu'il réfléchit à rester en course, son avance lui permet de s’arrêter dans un mouillage abrité, ils ont aussi le droit à un peu de moteur pour le mouillage

mardi 06 novembre 2018 09:59
Canard-enchainepaint
iff

Y va pas nous faire le coup de l'île de Pâques, comme Izabel !

mardi 06 novembre 2018 10:02
Missing
1
Gradlon

Il y a une option si le Horn n'est pas une marque de parcours, c'est d'emprunter le canal de Beagle, de se mettre bien à l'abri dans une caletta et de réparer. Dans ce sens le canal de beagle se fait au portant. Il est facile d'accès et comporte quantité d'abris. Si problème il y a Ushuaia.
Ça n'est pas plus difficile d'arriver à l'entrée du canal de beagle que n'importe où sur la côte chilienne.

mardi 06 novembre 2018 10:16 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

mais le horn est très certainement à laisser à babord

mardi 06 novembre 2018 10:12
Canard-enchainepaint
iff

Sur le traqueur :
Cap Leewin to port
Rien de précisé pour Good hope et Horn

mardi 06 novembre 2018 10:24
Img_7040
freychou

2.5.1 C'est un tour du monde par l'est
lLe départ de la course se fera dans les environs du port des Sables d'Olonne. Les
participants descendront l'Atlantique du nord vers le sud. Points de passage après départ :
- Une marque aux îles Canaries (annonce à venir) à tribord
- Cap de Bon Espérance à bâbord
- 44 degrés de latitude sud à tribord
- Cap Leeuwin a bâbord
- Une "porte" (annonce a venir) dans Storm Bay en tasmanie
- Iles Snares à tribord.
- Iles Bounty à tribord.
- 46 degrés de latitude sud et 174 degrés de longitude ouest à tribord.
- 46 degrés de latitude sud à tribord jusqu'à l'est et 115 degrés de longitude ouest.
- 50 degrés de latitude sud et 90 degrés de longitude ouest à bâbord.
11
- Cap Horn à bâbord
- Une marque (annonce à venir) au large des Iles Falklands à tribord
Remontée de l'Atlantique du Sud vers le Nord. Puis vers la ligne d'arrivée au large du port des Sables d'Olonne.

Source : https://cdn.goldengloberace.com/app/uploads/2018/02/GGR-NOR-FR-050218.pdf

mardi 06 novembre 2018 10:51 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

@Gradlon
Euh... je ne pense pas et je suis même sure qu'on n'entre pas aisément dans le canal de Beagle côté Pacifique !

mardi 06 novembre 2018 15:33 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Gradlon

Moi je suis sûr que c'est facile si le temps est maniable. Je me suis promené par là sur une goélette de 15m par une belle journée. De plus, les gribs sont fiables. Le danger est de faire du rase cailloux car la cartographie réserve encore des surprises

mercredi 07 novembre 2018 15:42 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

ok mais quand tu viens du large, de traverser le Pacifique, tu peux difficilement choisir une belle journée ! et dans le cas de la GGR sans GPS ni radar, je persiste à dire qu'entrer par là dans les canaux du Sud n'est pas à conseiller.
Se promener dans le coin par une belle journée, évidemment, mais c'est hors sujet.

Demande aux Skol : ils ont patienté des jours pour SORTIR par là et "passer le cap Horn" pour remonter ensuite par l'Atlantique, ils ont dû renoncer tellement la météo n'était jamais propice et ils ont fait demi-tour et sont ressortis en Atlantique par Magellan ou le Beagle, je sais plus.

mercredi 07 novembre 2018 20:32
Dsc00073
SV UHAMBO

N'était ce pas à bord de La Cardinale?

jeudi 08 novembre 2018 08:09
Missing
Gradlon

Il pourrait encore aller le contourner en sortant du canal. Le détour fait de l'ordre d'une centaine de miles max.

mardi 06 novembre 2018 10:21
Dsc00073
1
SV UHAMBO

@ Gradlon: Je ne suis pas sur que le canal de Beagle soit si facile que cela à aborder en venant du Pacifique! Il commence à la Baïa Cook par environ 55° sud et se termine au détroit de Lemaire. Je pense qu'il s'agit plutôt du détroit de Magellan dont l'entrée est 2° de latitude plus haut.
Pour les avoir fréquentés, je ne considère pas ces endroits comme vraiment faciles pour faire une réparation au calme. Valdivia est un meilleur choix, le golfe d'Ancud qui donne accès à Puerto Montt un peu plus au Sud est probablement plus protégé que l'embouchure de Valdivia, mais nécessite de franchir le canal Chacao ou le courant est très fort.

mardi 06 novembre 2018 10:47
P1000163_2
Flora :)

L'entrée du fleuve Valdivia est sans problème.

L'arrivée à Chiloé par Ancud aussi, on peut mouiller pour attendre la bonne heure pour passer le Chacao, vers Puerto Montt. C'est plus long que la solution Valdivia à mon avis.

mardi 06 novembre 2018 15:32
Missing
Gradlon

@SV Uhambo. J'ai l'expérience du canal de Beagle mais elle n'est probablement pas suffisante pour choisir la meilleure option. Alors que nous allons vers l'été austral, la réparation de fortune de manière autonome dans une caletta parfaitement abritée, on y est comme sur un lac, est, me semble-t-il, la seule option avant l'abandon pur et simple. Je veux la croire encore possible.

mardi 06 novembre 2018 11:04 *** Message modifié par son auteur ***
Kangoo_2
Quizas

il faut aussi penser que VDH à 74 ans, que vu tout ce qu'il a déjà fait dans sa vie ce n'est peut-être pas vital pour lui qu'il soit à l'arrivée ... et qu'il doit garder un peu de force et d'envie pour son prochain projet.

mardi 06 novembre 2018 11:35
Missing
Gradlon

Il a déclaré au départ que son but était simplement de "finir" cette course. Il faut le prendre à la lettre.

mardi 06 novembre 2018 11:39
P1000163_2
Flora :)

Non, il faut réécouter l'interview à Hobart !
Il part toujours pour gagner, après s'il est 2e il en fait pas une maladie, mais il mène toujours son bateau au max des possibilités du moment, c'est très clair.

https://www.youtube.com/watch?v=tMpG_6leHPg&frags=pl%2Cwn

mardi 06 novembre 2018 18:23 *** Message modifié par son auteur ***
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Que de supputations!!! Attendons, on verra bien si escale, laquelle et si travaux, lesquels.

mardi 06 novembre 2018 15:35
P1000163_2
Flora :)

Plus que 5 milles pour Tapio, mais vent debout et pas de moteur... il fait nuit là-bas, il a dit qu'il ne repartirait que le surlendemain au matin.

mardi 06 novembre 2018 18:18
Missing
yl75

Et que fait cette marque de passage (à laisser à babord) à peu près à mi chemin entre la fin de la limite des glaces et le Horn ?

Si VDH va à Valparaiso, même pour rester dans la classe Chichester il devra revenir passer cette marque ? (si il en a qq chose à faire).

Et puis pourquoi a-t-elle été mise là ?

mercredi 07 novembre 2018 09:25
P1000163_2
1
Flora :)

Question à poser à Don...
Pour éviter qu'ils se rapprochent trop de parages très malsains ?

J'imagine que si VDH arrive à Valdivia* et en repart après réparation, comme il sera en classe "Chichester", il suffira qu'il fasse du sud et aille enrouler le Cap Horn ?

*(pas Valparaiso, il a signalé qu'il fait route vers Valdivia en définitive, pour réparer, il y a un chantier allemand de catas bien équipé sur le fleuve, avant la ville)

mercredi 07 novembre 2018 09:39
Canard-enchainepaint
7
iff

Golden Globe Race a partagé une publication.
24 min ·
????????? Des nouvelles de Jean Luc Vandenheede par Lionel Régnier, son Team Manager.

Lionel Regnier, Skipper
53 min ·
Bonjour à tous,
Grace aux radio-amateurs francophones du monde nous suivons Jean-Luc mille par mille...un grand merci à tous pour leur aide précieuse !!
Jean Luc va bien ! C'est l'essentiel! Le mat est encore la c'est primordial! Il faut attendre que la mer se calme dans la transition entre deux systèmes pour que Jean Luc puisse répertorier tous les dégâts du mat le plus précisément possible... pour cela je suis en relation avec le bureau d’étude du fabriquant du mat et nous avons établi une liste de questions précises pour faire l'inventaire exact des avaries et du matériel disponible encore à bord , je viens juste de lui transmettre ces questions via la nouvelle Calédonie !! merci Michel et Marc!! En fonction de ses réponses ( cette nuit ou demain matin) nous pourrons tenter de déterminer s'il est possible de faire une vraie consolidation qui permettrait de continuer ( cas peu probable) mais a étudier ou alors nous proposerons une consolidation provisoire pour rallier le Chili et préparerons une réparation solide pour terminer ce Golden Globe en classe Chichester même si nous perdons 15 jours entre le détour et la réparation il y en a 16 d'avance....????
En parallèle je suis en relation avec un Chilien (Mathias ) francophone qui connait Jean Luc et qui m'aide déjà a préparer l' atterrissage de Matmut et la préparation du chantier surement a Porto Montte le port abrité et équipé le plus sud du Chili....
Je lui ai fait part de votre soutien à tous , merci pour vos idées vos conseils je les lis tous!!
Je vous tiendrai au courant de l' évolution...
Bonne journée

mercredi 07 novembre 2018 10:50
Canard-enchainepaint
iff

jeanlittlewing, yl75, Flora :), misurarca, sylvz1
merci

mercredi 07 novembre 2018 12:09
Missing
1
Gradlon

Simple supputation: De Valparaiso à Valdivia et de Valdivia à Puerto Monte on se rapproche du canal de Beagle. Je sens que l'on nous prépare à la grande décision de notre héros national que je résume ainsi: "Je répare et je continue"

mercredi 07 novembre 2018 15:26
Canard-enchainepaint
4
iff

Golden Globe Race
1 h ·
????????? FRENCH UPDATE 07/11/2018 : #GGR2018

« LA MER EST TOTALEMENT CHAOTIQUE. JE RESTE EN FUITE SANS VOILE A 5 KT »...tel est le message laconique envoyé cette nuit par JEAN-LUC VAN DEN HEEDE, toujours en bordure de la méchante tempête qui a violemment stoppé la trajectoire jusqu'ici exemplaire du leader de la course. Et ce système stationnaire l'oblige à remonter vers le nord, sous peine de subir des conditions encore plus difficiles que celles avec lesquelles il doit déjà composer...Heureusement, progressivement, cette grosse dépression va se décaler vers l'est et laisser une mer (un peu) plus maniable.

Le coup est dur pour le doyen de la course qui avait fait jusque là la démonstration d'une incroyable aisance doublée d'une préparation sans faille. Mais l'homme fait face, avec toute l'expérience et la détermination qui font de lui depuis des décennies un grand marin. Et son avance est telle qu'il est toujours à près de 2000 milles devant MARK SLATS, son concurrent le plus proche. Le géant hollandais, qui avait traversé un océan Indien très frustrant avouait à la vacation d'hier prendre beaucoup de plaisir à naviguer dans le Pacifique, où il a enfin trouvé les vents portants qui lui avaient si cruellement manqués à l'approche de Hobart. Et la semaine s'annonce rapide et confortable pour le skipper qui confiait également vouloir lever un peu le pied pour préserver sa monture.

L'entrée dans le Pacifique se fait également relativement facilement pour UKU RANDMAA à 1000 milles de là, même si deux dépressions, l'une au nord et l'autre au sud de sa trajectoire devraient lever une mer désordonnée à partir de demain. Au même moment, la formation d'une bulle de hautes pressions devrait le ralentir mais elle sera heureusement rapidement remplacée par des vents portants modérés.

La traversée de la Mer de Tasman s'annonce sereine pour SUSIE GOODALL et ISTVAN KOPAR, respectivement à 700 et 900 milles de l'Estonien. Le passage d'une violente dépression dans leur sud dans 4 jours devrait cependant lever une grosse houle qui pourrait rendre l'approche du sud de la Nouvelle-Zélande inconfortable pour l'Anglaise, d'autant que le vent risque d'être relativement faible à ce moment là...

Quant à TAPIO LEHTINEN, il a enfin rejoint le Boatshed.com Drop Point de Hobart, sans avoir eu la capacité d'utiliser son moteur. Le Finlandais est apparu souriant et en forme et devrait repartir 24 h après cet arrêt obligatoire à Kingston Beach. Il devrait bénéficier alors de conditions clémentes pendant plusieurs jours pour attaquer la mer de Tasman.

Des conditions clémentes, c'est ce qui attend également MARK SINCLAIR, désormais à moins de 1000 milles des côtes australiennes, et IGOR ZARESTKIY. Si le Russe, 550 milles plus à l'ouest devrait se voir une fois de plus englué quelques heures dans une bulle sans vent demain, tous deux devraient bénéficier de vents modérés mais toujours portants pour progresser vers l'est facilement, dans le sillage de Suhaili.

Christophe

mercredi 07 novembre 2018 11:42
Canard-enchainepaint
iff

Selon le traqueur, il a mis de l'ouest dans son nord : 3,8 nds au 063°

mercredi 07 novembre 2018 17:27
The_twinings_gunpowder
2
thé vert

Hheeuuu, ils ont beau être dans l'hémisphère Sud, route au 63°, je ne sais pas pourquoi, mais je crois que j'aurais plutôt écrit " de l'Est dans son Nord" , non ?
Mais bien sûr je peux me tromper !

mercredi 07 novembre 2018 17:50
Canard-enchainepaint
iff

exact...

mercredi 07 novembre 2018 18:11
P1000163_2
1
Flora :)

Mais il est quand même en mode très prudent, seulement 3,5 nds, il doit pas oser toiler normalement.

Pour atteindre Chiloé, il lui faudra faire du plein Est, et même moins en approche pour compenser le courant de Humboldt qui remonte et qui est bien sensible.

D'ailleurs en venant du Sud pour aller à Puerto Montt, je passerais par le sud de Chiloé, la boca del Guafo, large et facile, plutôt que par le goulet de Chacao qui oblige à attendre la marée.

En plus c'est magnifique la côte Est de Chiloé...

mercredi 07 novembre 2018 20:49 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Gradlon

Vas pas trop vite Flora, il a changé deux fois de destination et c'est pas fini.
Le vent va passer au nord, il va gamberger.
A chaque nouvelle décision, il se rapproche du Horn (à méditer)

mercredi 07 novembre 2018 22:46 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

Et pendant ce temps, Mark Slats met toute la gomme... il doit commencer à reprendre espoir !

mercredi 07 novembre 2018 21:02
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
29 min ·
Latest satellite TWEETS from the GGR fleet ..JL VDH still doing it tough but finally on the tracker now it looks all over...#GGR2018

Mark Slats : ALL GOOD HERE TIKKING OFF MILES TO THE HORN /
"Tout va bien ici je retire des milles jusqu'au Cap Horn

Jean-Luc : LA MER EST TOTALEMENTCHAOTIQUE.JERESTE ENFUITE SANSVOILE A 5KT /
"Seas are totaly chaothic. I'm staying downwnid without sails at 5kts"

Uku : LIGHT SAILING WITH N BREEZE.ALL OK :) /
"Navigation légère avec brise N. Tout va bien :)"

Tapio : BEATING UP DERWENT RIVER, BEEN AWAKE 48 HRS, STARRY NIGHT:) /
"Passant Derwent River, je suis restée éveillée 48 HRS, nuit étoilée:)"

Coconut : JUST PASSED SEAL 1/2WAY BETWEEN WA and AMSTERDAM I,BOTH 1000NM /
"Juste dépassé un phoque à mi-chemin entre l'Australie de l'Ouest et l'Ile d'Amsterdam, à 1000 milles de chaque"

Susie : BEAUTIFUL SUNSET /
"Beau coucher de soleil"

mercredi 07 novembre 2018 22:03
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
13 min ·
UPDATE! Tapio Lehtinen Sailing will depart Hobart sometime in the next four hours. WE will go LIVE for his departure. Jean Luc Vandenheede is now out of the CRAZY sea at last and able to start sailing east in light South winds that will soon go calm and then swap to North..#GGR2018.

mercredi 07 novembre 2018 22:04
P1000163_2
1
Flora :)

RAS ce matin, tout le monde avance bien...
La position de Jean-Luc à nouveau actualisée toutes les 4 h comme les autres, ce qui signifie plus d'inquiétude spéciale pour lui.
Les deux en queue de course se traînent toujours, en particulier Igor qui a fait sa vacation téléphonique hier, mais il faut attendre la traduction.
Quant à Tapio, il n'est pas encore reparti de Hobart, problème d'ancrage de drisse sur le mât. Il prend son temps pour réparer au mouillage.

jeudi 08 novembre 2018 07:37
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Je pense qu il va passer le horn et reparer dans une calette parlier style

jeudi 08 novembre 2018 09:02
P1000163_2
2
Flora :)

Il est à 1.700 milles en gros de la côte... à 3 nds, on va avoir le temps de supputer !

jeudi 08 novembre 2018 09:09
Canard-enchainepaint
2
iff

Comme ça.........................................................................................
LIEN

jeudi 08 novembre 2018 09:15
P1000163_2
Flora :)

J'ai oublié à combien de distance de la côte ça lui était arrivé ?

jeudi 08 novembre 2018 09:37
Arzach_avatar
1
misurarca


J'aime bien l'annexe d'Yves Parlier !

jeudi 08 novembre 2018 11:12
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

John, c'est le matin, tu as pris ta "g"alette ?,
je pense que l'axe n'a pas de raison de plus descendre, en déchirant le mat, si il arrive à le bloquer, brelage sur bdf, ou autre(ce n'est qu'un avis personnel qui n'est que le mien).

jeudi 08 novembre 2018 09:09
Canard-enchainepaint
iff

Une déchirure de 5 cm de chaque côté du mât, (si j'ai bien compris) il faut avoir le casque en permanence !

jeudi 08 novembre 2018 09:22
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Caletta tape ds un train de banlieue tremblant

jeudi 08 novembre 2018 11:59
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
11 min ·
????????? FRENCH UPDATE 08/11/2018 : #GGR2018

Enfin un peu de calme pour JEAN-LUC VAN DEN HEEDE ! Même s'il est dur au mal, le leader de la course doit apprécier le changement d'un décors qui ne lui a pas laissé beaucoup de répit ces derniers jours...ce matin il est au milieu d'une bande de hautes pressions sur une mer qui s'est considérablement adoucie...et il fait à nouveau de l'est ! Après un détour de 200 milles vers le nord pour échapper à la tempête et préserver son mât chancelant. Il s'en serait bien passé...La bonne nouvelle, la plus importante de toutes, est que le doyen de la course n'est pas blessé. Son message d'hier soir laisse même entendre qu'il trouve déjà sa progression un peu trop lente !

C'est bien différent pour MARK SLATS qui vient visiblement d'en terminer avec les bonnes relations qu'il entretenait jusque-là avec l'océan Pacifique. Les prévisions météorologiques étaient pourtant prometteuses mais il semble que l'état de la mer fasse vivre un enfer au Hollandais, qui a tout de même regagné une centaine de milles sur le leader. Il évolue actuellement dans une houle désordonnée de 4 mètres venant de deux directions différentes, dans un vent relativement faible qui fait qu'il se fait violemment bringuebaler...

Troisième à 1100 milles de SLATS, UKU RANDMAA progresse lui dans un Pacifique apaisé, voir bientôt évanescent avec la formation dans son sud d'une zone de hautes pressions qui va le ralentir jusqu'à dimanche où il verra le retour de bons vents de nord qui passeront progressivement au sud-ouest en début de semaine prochaine, lui permettant de faire route directe au portant.

Cette absence de vent demain va également toucher SUSIE GOODALL dans son approche du sud de la Nouvelle-Zélande mais elle sera rattrapée dès vendredi soir par un flux modéré de nord-ouest qui poussera également ISTVAN KOPAR, 230 milles dans son sillage. Tous deux devront en profiter car la journée de dimanche s'annonce vraiment très légère et une bulle sans vent recouvrira pratiquement toute la largeur de la mer de Tasman. Seul l'est de la Tasmanie sera épargné. Une aubaine pour TAPIO LEHTINEN qui vient juste de s'élancer en douceur du Boatshed.com Drop Point, à l'assaut de la deuxième partie de son grand voyage !

MARK SINCLAIR et IGOR ZARETSKIY n'en sont pas encore là ! A 2,5 nœuds de moyenne, ils progressent tous deux en bordure sud d'une bande de hautes pressions qui va remonter doucement dès demain, générant un flux de ouest-nord-ouest qui devrait leur permettre d'accélérer un peu et de se rapprocher un peu des premières côtes de l'est de l'Australie, respectivement distantes de 900 et 1500 milles...

Christophe

jeudi 08 novembre 2018 10:46
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race était en direct.
14 min ·
Breaking News JL VDH remains in the race
A part ça, j'ai rien compris !

jeudi 08 novembre 2018 11:18
Missing
1
vannina

on va voir la pénalité temps qui sera infligée.
il a visiblement donné un coup de fil qu'il ne fallait pas.

jeudi 08 novembre 2018 12:08
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
40 min ·
????????? !! GRANDE NOUVELLE - VDH RESTE EN COURSE !! ?????????

Alors que l'on pensait JEAN-LUC VAN DEN HEEDE promis à la catégorie Chichester, puisqu'il devait rejoindre un port chilien pour réparer son mât, il vient de décider d'essayer de le faire seul en mer, ce qui lui permet de rester en course, avec toujours 1900 milles d'avance sur MARK SLATS !

Communiqué de presse à venir.

jeudi 08 novembre 2018 12:11
Missing
1
Gradlon

Ben voyons...
Que VDH reste en course était assez facile à prévoir !

jeudi 08 novembre 2018 12:16
Kangoo_2
Quizas

et il a surement emmené une paire de palme pour pousser son bateau sur les 100 derniers milles. ce VDH est une cure de jouvence pour les vieux héossiens

jeudi 08 novembre 2018 12:28
Missing
W de l 'Horn

Il mériterait d'être Breton

jeudi 08 novembre 2018 13:39
P1000163_2
1
Flora :)

Voilà ce que je retiens de l'explication de Don :
VDH a décidé de ne pas se dérouter vers un port chilien.
Il va réparer avec les moyens du bord et l'aide de son équipe via la BLU par les radio-amateurs.
Il n'a passé que 2 coups de fil hors règlement : un à la GGR et un à sa femme. Il a demandé à être réintégré dans la course avec la pénalité de temps correspondant aux deux coups de fils hors règlement : 18 h ce qui a été accepté.
VDH a dit qu'il prend le risque de perdre le mât et de continuer sous gréement de fortune, qu'il a particulièrement chiadé avant le départ et qui est réputé facile à mettre en oeuvre.

A l'instant, les conditions sont idéales pour bricoler, une bulle de pétole et après du vent portant pour refaire du Sud !

jeudi 08 novembre 2018 14:31
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

C'est cool 9 h de pénalité par appel.
Et bien content qu'il continu. Un brelage sur les bdf par exemple et facile à faire.

jeudi 08 novembre 2018 16:47
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

C la ou l absence de dyneema genera Vdh

jeudi 08 novembre 2018 16:49
P1000163_2
Flora :)

c la qu'on comprend l'interet des accents...

jeudi 08 novembre 2018 18:59
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Yenapasurmonnouveaumobile

jeudi 08 novembre 2018 22:07
Missing
1
fata-morgana

Appui long sur la lettre potentiellement accentuée, la lettre devrait être proposée avec toutes ses possibilités. Si pas possible, portable à jeter aux orties.
Cordialement

vendredi 09 novembre 2018 09:10
P1000163_2
Flora :)

Même sur mon vieux portable-galet, c'est comme ça, mais ça demande du travail et de la concentration...
Je m'applique quand je m'adresse à un inconnu, j'écris phonétiquement quand c'est pour mon fiston, par exemple !

vendredi 09 novembre 2018 09:29
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Merci je ne savais pas. Qd c'est un mot complet j'avais les accents

vendredi 09 novembre 2018 10:45
Canard-enchainepaint
5
iff

Le message de VDH
Message reçu ce jour de Jean-Luc via le réseau des radioamateurs :

08/11/18

"Bonjour à tous,

J'ai largement eu le temps de réfléchir à ma situation pendant ces quatre jours de tempête en fuite en cape sèche (220 miles perdus vers le Nord). La tenue de mon mât est aujourd'hui extrêmement précaire suite à mon chavirage. Si je m'arrête faire une réparation, elle ne sera que provisoire. Pour que Matmut continue à naviguer il faudra à plus ou moins long terme changer pour un nouveau mât neuf.

J'ai donc décidé "pour sauver mon âme" (dixit Moitessier) de continuer ma route sans escale et de mettre le cap sur Les Sables d'Olonne.

Dès que la mer le permettra je monterai dans le mât afin de le sécuriser le mieux possible avec les moyens du bord. Si je démâte, j'ai comme tous les concurrents un gréement de fortune qui me permettra de rejoindre un port en toute autonomie. Je ne suis plus en mode course mais en mode convoyage en sécurité. Ce n'est pas la première fois que je tenterai de ramener à bon port un bateau blessé. Et si par miracle j'arrive aux Sables, peu m'importe le classement, tout au moins j'aurai essayé. Je croise les doigts et remercie tous ceux qui m'aident dans cette aventure.

Le message a été transmis grâce au réseau des radioamateurs et du "Collectif Terre et Mer" qui est notre seul moyen de communiquer avec la terre et qui fournit à tous les concurrents les situations météo. Je les en remercie chaleureusement.

Bonne journée"

JL VDH

jeudi 08 novembre 2018 17:33
P1000163_2
Flora :)

L'essentiel :
"Je ne suis plus en mode course mais en mode convoyage en sécurité. Ce n'est pas la première fois que je tenterai de ramener à bon port un bateau blessé."

jeudi 08 novembre 2018 19:20
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

L'essentiel pour toi.

jeudi 08 novembre 2018 19:53
P1000163_2
1
Flora :)

Surtout pour lui !

Autres morceaux choisis :
"J'ai décidé... de continuer ma route sans escale.."

"Si je démâte... j'ai.. un gréement de fortune qui me permettra de rejoindre un port en toute autonomie".

Ce sont les passages "essentiels" de son message.

jeudi 08 novembre 2018 20:29
Img_20180131_083109
2
Gildas_Shom

Ce type est incroyable... La force tranquille. Il est impressionnant.

Il es passé plusieurs fois sur le stand, au Grand Pavois ou au Nautic, et à chaque fois il a marqué tout le monde. Et faut juste s'accrocher quand il commence à causer du modèle WMM. Il m'a séché sur la polaire sud stéréographique.
Un grand bonhomme.

jeudi 08 novembre 2018 19:47
P1000163_2
Flora :)

Il t'a pas transmis son sens de la pédagogie...

Comme je sais pas ce que c'est, j'ai cherché :

https://www.ngdc.noaa.gov/geomag/WMM/

jeudi 08 novembre 2018 20:34
Missing
Gradlon

Ce VDH est un homme qui est construit pour ne jamais lâcher prise. Son record de tour du monde au près tient depuis 14 ans. Très rares sont ceux qui se sont lancés ce défi. Je n'ai jamais cru à son abandon et je l'ai écrit plus haut. Quoiqu'il dise il fera tout pour terminer la course en vainqueur bien qu'il ait déclaré dans une interview avant de partir que son objectif était simplement de la terminer.
On ne sait pas apprécier aujourd'hui les conséquences de son avarie sur la fin de sa navigation mais je crois que nous constaterons qu'il a réussi à la maîtriser et qu'il se maintiendra en tête.
Il a sans doute profité de l'accalmie pour aller jeter un petit coup d'oeil au niveau des barres de flèche ce qui l'a conforté (je suppute) dans sa décision de continuer.

jeudi 08 novembre 2018 20:59 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

J'espère que tu auras raison.
Juste un truc : il n'a jamais dit qu'il abandonnait !

jeudi 08 novembre 2018 21:44
Missing
Gradlon

Exact. De fait son choix initial d'une escale technique le sortait du classement. C'est pas un abandon mais ça y ressemble. Il a sans doute eu un coup au moral au pire moment mais il s'est vite repris.

jeudi 08 novembre 2018 22:28
P1000163_2
Flora :)

Oui et pour rejoindre un port susceptible de lui permettre de changer de mât, il lui fallait faire quasiment autant de route que le Horn direct... autant tenter le coup... c'est quand même gonflé, mais il le sait que ce sera très venteux et agité !

Environ 2.000 milles pour le Horn, il y serait fin novembre/début décembre... à 4 nds de moyenne.

jeudi 08 novembre 2018 23:57
P1000163_2
1
Flora :)

Voilà, du temps qu'on causait, il s'est mis au bon cap 150° avec un vent portant modéré.

jeudi 08 novembre 2018 21:05
Kangoo_2
2
Quizas

bon techniquement à quoi ça ressemble sa déchirure de 5 cm, je subodore (plus poétique que suppute) que le boulon de 10 a creusé dans l'alu du mat une brèche de 10 x 50mm, que ce mat doit avoir un bon diamètre et que 10x50 ce n'est pas énorme (environ 1/2 cigarette pour se donner une idée) subodorant toujours que la déchirure n'est que d'un seul coté le plus flippant après son double axel étant sans doute de voir que les bas haubans sont bien détendus sur un bord et que dans une grosse mer ça peut être dérangeant mais après retour au calme il se dit qu'en montant la haut avec une chignole à main (il a oublié la rallonge électrique dans sa liste de courses), un bout de chanvre, 2 à 3 boulons + sandwich et ballon de cote du Rhône, il devrait pouvoir repercer plus haut ou/et brêler sur les barres de flèches et après une 'tite sieste reprendre la course.
tout ça pour dire que avec ce type de bateau et le type qui est dessus je ne crois pas trop au mode convoyage en mode survie jusqu'aux sables, il flippe juste de se faire rebouffer quelques centaines de milles par le géant vert et la doublette de suzettes

jeudi 08 novembre 2018 23:50 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
iff

Hypotèse très plausible

vendredi 09 novembre 2018 09:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Gradlon

Je crois que tu subodores juste et que je suppute pas mal. Pour ce qui me concerne, je télépathe tous les matins au petit-dej avec Jean-Luc, ça aide beaucoup.

vendredi 09 novembre 2018 00:27 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
1
Flora :)

Moi qui ne crois que ce que je vois... ce matin au petit-déj, il fait du 5,5 nds !

Et le géant beau blond remonte doucement mais surement.
Dernièrement, Don a dit que les radio-am hollandais qui suivent Mark lui rapportent les topos météo qu'il fait régulièrement sur FB... de l'art de contourner les règles !

vendredi 09 novembre 2018 07:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
vannina

"ce matin au petit-déj, il fait du 5,5 nds ! "

il fait toujours nuit dans ce coin-là mais le convoyage progresse : 6.1!

heureusement qu'il se retient

vendredi 09 novembre 2018 09:22
P1000163_2
Flora :)

Je parlais du mien petit-déj', vannina !

A l'instant un tweet de Jean-Luc, il est bien monté au mât 2 x et a l'air satisfait de ce qu'il a fait ?

https://twitter.com/ggr2018official/status/1060811510635732997

vendredi 09 novembre 2018 09:43
Missing
vannina

je ne pense pas qu'il pousserait le bateau à 6 nœuds s'il avait un doute sur ces premières heures en remettant de la toile. il doit donc être content de sa réparation.
j'ai l'impression qu'il a une bonne météo sur la dizaine de jours à venir, en ligne droite vers le horn. 1800 - 1900 milles, il pourrait être bien placé dans cette dizaine de jours.
pourvu que ça dure, ces réparations et ce beau temps!

vendredi 09 novembre 2018 09:50
P1000163_2
Flora :)

Le temps clément, oui, c'est normal en fait : comme le mois de mai chez nous... en principe !

J'adorerais qu'ils passent le Horn ensemble les deux premiers...

vendredi 09 novembre 2018 10:11
Canard-enchainepaint
iff

Jean-Luc van den #Heede (via satellite) EOLE REVEILLE!MONTE2FOIS AU MAT.D2OK A RETENDRE.BRELAGE D1 OKL /'Eole awake! climbed twice up the mast. D2OK to tightened. Plate D1 OK'

vendredi 09 novembre 2018 10:15
P1000163_2
Flora :)

Tu es en retard sur le coup, j'ai déjà donné le lien il y a 35 min !

vendredi 09 novembre 2018 10:19
Missing
1
Gradlon

Sans médire, on ne voit pas pourquoi les radio amateurs qui donnent la météo ne donneraient pas aussi la position. L'important est que tout le monde soit à égalité de moyens.

vendredi 09 novembre 2018 09:22
P8010019
2
PHIL [WINNIE II]

Tiens, tiens...
Par cette supposition, tu rejoins un commentaire que j’avais fait au début de ce sujet (j’allais même jusqu’à supposer que les radio-amateurs transmettaient peut-être à « JL VDH tout au sextant » sa position, et pourquoi pas même des routages ?)
Je ne me souviens plus de la nature des réactions qu’il avait généré, je me souviens juste que j’avais vite rabattu mon caquet pour ne pas être taxé d’insolent ignorant du monde des grands marins.

PHIL

vendredi 09 novembre 2018 14:48
P1000163_2
Flora :)

Je crois que c'est quand même faire injure à sa capacité à faire le point astro... les radio-amateurs avec lesquels il est en contact (actuellement un en Nouvelle-Calédonie) ne sont pas forcément des marins ! La plupart ignorent tout de la navigation au large. Ils ne servent que de relais.

On entend là son message dicté à son correspondant pour diffusion :

https://www.facebook.com/1751709878415736/posts/2161301044123282

vendredi 09 novembre 2018 15:02
Canard-enchainepaint
1
iff

Je suis déçu, je croyais que c'etait en morse !

vendredi 09 novembre 2018 15:06
P1000163_2
Flora :)

Les antennes ont fait des progrès...

vendredi 09 novembre 2018 15:12
Index
Ptimousse

C'est la dictée de Pivot...
Il semble serein. Incroyable dans ces conditions.

samedi 10 novembre 2018 02:36
Missing
3
Gradlon

Personne ne met en cause la capacité de VDH à faire un point astro. Mais au fil du déroulement de cette course on prend conscience que l'on s'éloigne peu à peu de l'idée initiale qui était de reproduire les conditions de sa première édition. Le point majeur de différenciation est le fait que les coureurs ne sont plus seuls. Ils sont en permanence "soutenus" par des messages dont les origines et les contenus ne peuvent être contrôlés. Or, l'épreuve est d'abord la capacité à résister sur une longue durée à l'isolement.
Ce constat n'enlève rien à l'intérêt de cette course mais autant le faire entre nous même si les organisateurs veulent encore entretenir l'illusion.

samedi 10 novembre 2018 12:13
P1000163_2
Flora :)

"Résister sur une longue durée à l'isolement", c'est bien le point faible de tous ceux qui ont abandonné au tout début, parce qu'ils n'avaient pas le bouton sur lequel appuyer simplement pour avoir la bonne personne à l'autre bout...

Le seul à avoir "joué le jeu", involontairement d'ailleurs, c'est Loïc, puisque par manque de préparation (?) son poste BLU ne fonctionnait pas correctement (et/ou il ne savait pas l'utiliser correctement).
Il s'est beaucoup plaint de cet isolement... il traquait les bateaux à portée de VHF pour avoir la météo.

L'apprentissage de la BLU et les vacations avec les RA ont fait partie de la préparation de tous les autres.

C'est quand même bien minimaliste par rapport à "nos" habitudes de connexion permanente urbi et orbi.

samedi 10 novembre 2018 12:33
Index
1
Ptimousse

Minimaliste, dans le cas de VdH, j'ai quand même l'impression qu'il y passe un temps certain. Il le dit lui même lors de l'escale interview a Hobart. Du'coup, il ne se sent pas du tout isolé...
Ca change tout par rapport à la course originale.

samedi 10 novembre 2018 19:51 *** Message modifié par son auteur ***
Img_7040
freychou

Comment peut-on avoir accès au données des balises Yellow Brick ?
J'imagine, étant transmises grâce au réseau satellitaire Iridium, qu'elles sont sécurisées !

vendredi 09 novembre 2018 18:55
P1000163_2
Flora :)

@ freychou
Si c'est à moi que tu demandes, j'ai pas compris ta question.

Ce que j'en sais : la "yellow brick" leur sert à échanger des messages écrits entre GGR et concurrents uniquement. C'est un équipement de sécurité, en double avec un téléphone sat, qu'ils utilisent uniquement en phonique, en principe. Et ils ont un 3e moyen de com en réserve dans leur matériel de survie, que Gregor et Abilash ont utilisé, je crois bien.

samedi 10 novembre 2018 08:31
Img_7040
freychou

Certains laissent entendre que pourrait être transmis à VDH sa position (cf ci-dessus) .
Mon interrogation porte sur la possibilité de connaître depuis l'extérieur (la terre) la position de chacune des participants . Cette position est déterminée par la balise Yellow Brick qui permet, également, de communiquer . Je doute simplement que ces données soient accessibles …

samedi 10 novembre 2018 09:18
P1000163_2
Flora :)

Les positions sont publiques sur le site de tracking, actualisées toutes les 4h en temps normal et toutes les heures quand il y a un souci.

https://goldengloberace.com/fr/livetracker/

(On y voit toujours la position actualisée du bateau démâté de Grégor, par la balise AIS alimentée par un panneau solaire, d'après ce qu'il avait dit en quittant le bord.)

Ils ont à bord plusieurs balises qui permettent à la GGR de les suivre, par sécurité. Y compris AIS.

De là à imaginer un scénario d'espionnage avec mouchards...

samedi 10 novembre 2018 10:24 *** Message modifié par son auteur ***
Kangoo_2
Quizas

comme le dit Flora, les positions, sog et cap sont en accès libre et surement connus de certains radio-amateurs qui, étant en relation avec les concurrents doivent en principe s'intéresser au site de tracking et il me parait difficile que dans les échanges ils ne laissent pas involontairement fuiter quelques infos telles que la position cap vitesse, les déboires, ou les mises hors course d'autres concurrents.
il est clair que les conditions étaient légèrement différentes en 1968 mais dans l'absolu je ne vois pas ou est le problème

samedi 10 novembre 2018 12:00
Img_7040
freychou

Ils n'ont, à ma connaissance, pas de transpondeur AIS seulement un récepteur de Ciel-et-Marine et une balise AIS personnelle de secours .
Pour ce qui est du tracking, il n'est pas en temps réel, fourni par l'organisation . Je m'interroge sur le fait qu'un concurrent puisse fonder sa navigation sur un tel dispositif .
Je demandais s'il était possible d'avoir accès aux données de localisation fournies par la Yellow Brick sans filtre .

samedi 10 novembre 2018 13:55
P1000163_2
Flora :)

Il y a régulièrement des Q/R en Français, géré par Christophe.
Le plus simple est de lui poser la question.

samedi 10 novembre 2018 14:08
Canard-enchainepaint
iff


Golden Globe Race
4 min ·
UPDATE! Jean Luc Vandenheede receives 18r Time penalty.

Jean Luc VDH ; Improper use of the GGR Satellite Phone. NOR 3.1.4

BACKGROUND
On Nov.6th at 0200hrs Jean Luc VDH rang GGR to advise mast damage but all was OK, that he intended to sail for Chile when conditions improved. We advised this would mean moving to CHICHESTER CLASS on arrival. JL VDH said he would make a decision in the weeks ahead on his final intention after making his landing and repair.

Subsequently GGR became aware that JL VDH may have made a call on the GGR satellite phone. At 1035hrs NOV. 6th GGR made contact with his team manager to clarify that JL VDH should NOT make any Sat Phone calls and should only use his Radio for advice on his mast. If calls were made he would be moved to the Chichester class. If so JL VDH could apply for a time penalty, but ONLY as long as NO material assistance or advice was discussed on any phone calls and ONLY as long as no further calls were made.

At 1900hrs on NOV. 8th, GGR received a call from JL VDH advising that he had changed his mind and intended to continue on in the GGR , not head to Chile and confirmed that he had rung his wife in the hours after the mast problem. GGR advised that he would be moved to the Chichester Class. JL VDH requested that he be considered for a TIME PENALTY instead of CHICHESTER CLASS for his Sat phone use , as no support was provided by the phone use and his HAM radio comms were good and providing all advice and assistance.

FINDINGS
It is confirmed that JL VDH did use his SAT. Phone in the first hours after the mast damage. This action breeched NOR 3.1.4 TELEPHONE CONTACT. It is confirmed that NO MATERIAL assistance was provided by the use of the phone and no further phone use was made during subsequent days.

PENALTY
In the Spirit of the GOLDEN GLOBE RACE and noting the fact that JL VDH received NO MATERIAL ASSISTACE through the use of his GGR Sat. Phone, the GGR has applied an 18hr time penalty to JL VDH to be served in the GGR PENALTY BOX.

vendredi 09 novembre 2018 09:31
P1000163_2
Flora :)

Oui, pour ceux qui n'auraient pas compris : il s'agit du compte-rendu officiel avec confirmation de la pénalité de VDH : 18 h.

vendredi 09 novembre 2018 09:49
Canard-enchainepaint
iff

Y a un certain nombre d'ambiguétés causées par le fait de refaire comme à l'époque, mais avec quand même des technos plus ou moins présentes...
Mais c'est une belle course quand même!

vendredi 09 novembre 2018 10:10
P1000163_2
Flora :)

Imagine ce qu'on dirait si jamais était appliquée la règle strictement : comme en 68, et démerdez-vous !

Il est bien évident qu'en cas de danger avéré, les moyens de communication modernes sont utilisés, à l'initiative de la GGR, toujours. Ils avaient fait une exception pour Loïc qui avait des pbs dans l'utilisation de la "yellow brick", la GGR lui envoyait les alertes météo par SMS sur le tel sat.

Je trouve que la direction de course, Don en fait, gère plutôt bien le paradoxe.

vendredi 09 novembre 2018 10:18
Canard-enchainepaint
2
iff

Jour 130: Jean-Luc Van Den Heede décide de continuer à concourir pour la GGR
Le Français va réparer son mât en mer.
Tapio Lehtinen fait un arrêt prolongé à la porte de Hobart pour réparer son gréement.
Dateline 15:00 UTC 08.11.2018 – Hobart, Tasmania

Jean-Luc Van Den Heede, le leader en course, aux prises avec un mât endommagé lors d’une tempête à 1 900 milles à l’ouest du Cap Horn, a décidé de poursuivre la course jusqu’aux Sables d’Olonne.

Au cours d’une conversation par téléphone satellite avec Don McIntyre, le Président de la course, tôt ce matin, le circumnavigateur en solitaire âgé de 73 ans qui continue de jouir d’une avance de 1 500 milles sur le deuxième, le Néerlandais Mark Slats, a déclaré qu’il a décidé de faire la meilleure réparation possible en mer et de continuer la course. Le Français a déclaré à McIntyre: « Le pire qui puisse arriver, serait que je perde mon mât et que j’ai mon gréement de fortune prêt à l’emploi. »

McIntyre a ajouté: «Pour le moment, sa seule autre option est de se détourner de 2000 milles de la route vers un port chilien et d’être relégué en catégorie Chichester pour avoir fait une escale pour effectuer les réparations.” Il pense que s’il parviendra à passer le cap Horn et à se diriger vers le nord dans l’Atlantique, où il y aura davantage de ports de replis plus proches, s’il avait encore des problèmes avec le gréement de son Rustler 36 Matmut.

Don a ajouté. “Cela nous donne une vraie course jusqu’à l’arrivée. Mark Slats (Ohpen Maverick) a environ 90 jours pour le rattraper et doit maintenant faire 1 nœud de plus que Jean-Luc sur la distance restante jusqu’aux Sables d’Olonne. Cela signifie que Mark est véritablement incité à battre Matmut en fonction de ses propres moyens, alors que Jean-Luc doit pousser le bateau aussi fort que possible dans les limites de son mât endommagé».

C’est une bien meilleure option pour le Néerlandais extrêmement compétitif que de gagner par défaut et que le résultat soit gâché comme pour Sir Robin Knox-Johnston injustement 50 ans auparavant avec les mots «mais il n’a gagné que parce que… (Dans le cas de RK-J Le Français Bernard Moitessier, qui avait 19 jours de retard sur l’Anglais au cap Horn, avait décidé de continuer son tour du monde pour sauver mon âme.)

Pénalité de temps

Van Den Heede a demandé une pénalité de temps à ajouter à son temps de course après avoir utilisé son téléphone satellite à deux reprises après que le mât ait été endommagé pour appeler sa femme. Les règles de la GGR ne permettent l’utilisation de téléphones comme mesure de sécurité que pour joindre la Direction Course. Toutes les autres communications doivent s’effectuer via HF, VHF ou réseau de radio-amateur, exactement comme lors de la première course du Golden Globe du Sunday Times de 1968/69.

Les organisateurs de la course annonceront leur décision demain, mais McIntyre a reconnu aujourd’hui que si Van Den Heede ne tirait aucun avantage matériel des deux appels, ils étaient soucieux d’imposer une pénalité de 18 heures, identique à celle infligée à l’Américain Istvan Kopar après s’être arrêté sur les îles du Cap-Vert pour réparer le mécanisme du régulateur d’allure de son voilier, Puffin.

Tapio Lehtinen fait un arrêt prolongé à la porte de Hobart pour réparer son gréement.
Le skipper finlandais Tapio Lehtinen a finalement atteint le point de dépose des films BoatShed Com à Hobart, à la 6e place, mardi après une lutte contre le sommeil de 54 heures, et contre des vents inconstants pour réussir à naviguer jusqu’au fin fond de la Tasmanie en remontant le fleuve Derwent à la voile. Son voiler Gaia 36 Asteria a subit une panne de moteur au début de la course et, le Finlandais n’a pas eu d’autre choix que d’attendre le vent.
«J’ai appris à manœuvrer mon voilier de 6 mètres sans moteur depuis 36 ans, mais ce bateau est un peu plus difficile à manoeuvrer, en particulier avec toutes les bernacles accrochées sur le gouvernail.» A-t-il expliqué lorsqu’il a finalement réussi à se mettre au mouillage.

« Les bernacles sur Asteria sont tout aussi envahissantes que sur le Rustler 36 One and All d’Uku Randmaa, qui occupe la troisième place, » a observé Don McIntyre. “Tapio subit une énorme prolifération de ces crustacés qui doit lui coûter au moins 1 nœud en vitesse de progression. ”

À la différence de bernacles, Lehtinen a parlé avec générosité de ses expériences. « J’adore la mer. J’aime naviguer, cette course est fantastique et me donne une grande énergie. Il y a une grande camaraderie entre les marins et j’aime surtout la mer, la vie, les oiseaux et les vagues. ”

Il a dit qu’il avait vu très peu de pollution. «Le défi est de garder les océans tels qu’ils sont. Je n’ai vu aucun mal causé par l’homme dans l’océan Austral. «

Parlant de son bateau qui a été largement rénové pour la course mais qui a été remis à l’eau très proche de la date du départ, il a ajouté : “Cela s’est avéré être une expérience de bricolage par soi même depuis le début et tout au long de la descente de L’atlantique. J’avais mes outils, mes colles et mes vis essayant chaque jour de résoudre les problèmes qui me coûtaient beaucoup de temps. Mais je suis assez content de son état maintenant. Ce serait bien d’avoir un moteur en état de marche, mais je me sens en sécurité à bord du bateau, ce qui est très important. Cette course est très compétitive, mais le concurrent le plus important est la mer et je pense que le bateau est maintenant apte au combat. »

Asteria et son skipper sont sortis indemnes de la tempête. «Parfois, les vents sont effrayants mais le bateau a été reconstruit comme un tank et je n’ai pas senti la tempête de l’intérieur. Mon Windpilot (système de régulation d’allure) fonctionne de manière très fiable et je n’ai donc pas du tout besoin de le barrer à la main. Je n’ai besoin d’être sur le pont que pour régler les voiles et le pilote. J’ai peut-être été l’un des plus chanceux de la flotte à éviter les pires tempêtes et je n’avais que la grand-voile au 4ème ris et le tourmentin de sorti une fois. ”

Après avoir passé la nuit au mouillage, Lehtinen a prolongé son séjour de 10 heures supplémentaires pour vérifier son gréement et régler un problème de drisse au sommet du mât. Il a finalement repris la route à 18h30 heure locale, après avoir passé 36 heures à la porte de Hobart.

Le prochain bateau GGR à arriver à la porte de Hobart devrait être l’Australien Mark Sinclair sur son Lello 34 Coconut. Il a prévu un ETA pour le 15 décembre.

Positions des skippers de la flotte GGR à 15:00 UTC 8.11.18 aujourd’hui (16:00 en France)

Jean- Luc VDH (FRA)Rustler 36 Matmut
Mark Slats (NED)Rustler 36 Ohpen Maverick
Uku Randmaa (EST) Rustler 36 One and All
Susie Goodall (GBR) Rustler 36 DHL Starlight
Istvan Kopar (USA) Tradewind 35 Puffin
Tapio Lehtinen (FIN) Gaia 36 Asteria
Mark Sinclair (Aus) Lello 34 Coconut
Igor Zaretskiy (RUS) Endurance 35 Esmeralda
RETIRED

Ertan Beskardes (GBR) Rustler 36 Lazy Otter
Kevin Farebrother (AUS) Tradewind 35 Sagarmatha
Nabil Amra (PAL) Biscay 36 Liberty II
Antoine Cousot (FRA) Biscay 36 Métier Intérim
Philippe Péché (FRA) Rustler 36 PRB
Are Wiig (NOR) OE 32 Olleanna
Gregor McGuckin (IRE) Biscay 36 Hanley Energy Endurance
Abhilash Tomy (IND) Suhaili replica Thuriya
Francesco Cappelletti (ITA) Endurance 35 007
Loïc Lepage (FRA) Nicholson 32 Laaland

vendredi 09 novembre 2018 10:33 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
2
iff

Golden Globe Race est avec Jean Luc Vandenheede.
18 min ·
????????? FRENCH UPDATE 09/10/2018 : #GGR2018

La journée d'hier a été marquée par la décision de JEAN-LUC VAN DEN HEEDE de continuer sa route, coûte que coûte. Un choix raisonnable pour ce grand marin, un choix fou pour la plupart d'entre nous...mais le doyen de la course a toute l'expérience nécessaire pour imaginer pouvoir finir, même s'il évoque un miracle pour le ramener jusqu'aux Sables d'Olonne. Si cette décision force le respect, c'est qu'elle intervient après 130 jours de mer, 130 jours où, sans discontinuer, JEAN-LUC n'a cessé d'avancer, d'ajuster ses voiles, d'écouter sa radio pour anticiper la météo, de dédier chaque seconde à ce sixième tour du monde comme si c'était le premier, avec une fraîcheur que beaucoup d'hommes de son âge (73 ans) peuvent lui envier.

Il aurait été tentant (mais sûrement pas facile) de renoncer à la pureté d'un geste absolu qui consiste à faire le tour de la mer sans escale, sans assistance et sans moyens modernes de navigation, de retrouver le temps d'une halte le confort d'une civilisation qui aurait offert à JEAN-LUC toute l'aide dont il a besoin. Mais voilà, pour naviguer normalement, c'est tout le mât qu'il faudrait changer, et toute réparation, même assistée, ne serait que sommaire, provisoire. Le skipper du Rustler 36 MATMUT a donc choisi la voie de l'autonomie, « pour sauver son âme » dit-il dans le sillage de Moitessier, même si ce ne sont pas les mêmes motivations qui l'anime.

Il est déjà monté deux fois dans le mât depuis hier pour évaluer les choses à faire, avec les moyens du bord. Et si d'aventure il devait démâter, il sait qu'il est en mesure d'établir un gréement de fortune qui pourra lui permettre de ramener son bateau blessé en toute autonomie...Après 130 jours donc, la plus longue période qu'il ait jamais passé en mer (son record – encore valide - d'ouest en est ayant pris 122 jours), il continue à faire le choix de l'audace, de l'aventure, il fait le choix de faire face, une fois de plus, à l'inconnu, en sachant qu'il peut compter sur son immense expérience. C'est un choix fou, autant qu'immensément raisonnable, imposé par une situation hors-norme, celle d'un marin d'exception qui veut aller au bout de son aventure, même sur un bateau blessé, au cœur d'un océan aussi vaste qu'inhospitalier.

Cette volonté immense, il la partage avec tous les skippers de la course qui, comme lui depuis le 1er juillet, poursuivent le parcours le plus difficile qu'il est donné à un marin d'affronter, un tour du monde, une boucle absolue, la distance la plus longue que nous oppose la rotondité de la terre. MARK SLATS, UKU RANDMAA, SUSIE GOODALL, ISTVAN KOPAR, TAPIO LEHTINEN mais également MARK SINCLAIR et IGOR ZARETSTIY...tous ces marins encore en course, sans oublier ceux que la mer n'a pas laissé passer, font ou ont fait la démonstration d'une force mentale exceptionnelle. Alors la route est encore longue sur cette Golden Globe Race 2018 et les chances d'arriver sont pour tous difficiles à évaluer. Mais tous essayent, avec la foi chevillée au cœur, tous pensent qu'ils peuvent y arriver, que c'est possible...et même après 130 jours de mer, il est difficile de s'en lasser.

Christophe

https://goldengloberace.com/fr/day-130-jean-luc-van-den-heede-to-continue-racing/

vendredi 09 novembre 2018 11:05
Missing
2
Gradlon

C'est pas encore du Victor Hugo, mais je sens qu'on va y arriver. Merci Christophe.

samedi 10 novembre 2018 08:05
P1000163_2
2
Flora :)

Des précisions :
"Les dernières nouvelles de VDH.

Lionel Regnier, Skipper
3 h ·
Bonjour a tous,
J'ai eu Jean Luc ce matin en duplex avec Michel radio amateur de Nvelle Calédonie. Il est monté deux fois dans le mat pour aller voir l’étendue de dégâts jusqu'au 2eme étage de barre de flèches. Il n 'y a pas de dégât au 2eme étage c'est une bonne nouvelle!! et dans un deuxième temps il est remonté pour faire un brelage (ficelage solide et réfléchi!!) du point de capelage( d'ancrage) des bas haubans bâbord , il est assez confiant pour l'instant il faudra remonter dans le mat pour reprendre un peu les inter D2 ( cable entre les deux etages de barre de flèche) mais l’opération degoupillage en bout de barre de flèche nécessite une mer très calme....
Je lui expliqué un peu l’étendue du soutient que nous avons reçu de tous les cotés et il vous en remercie très sincèrement!! Son moral est bon!, il n'y a aucun autre problème sur le bateau mis a part l’humidité ambiante!!
Je ne manquerait pas de vous tenir informé s'il y a d'autre nouvelles!!
Merci a tous"

vendredi 09 novembre 2018 13:09
Canard-enchainepaint
iff

"reprendre un peu les inters D2 ( cables entre les deux étages de barre de flèche)"
J'ai jamais bien compris l'intérêt de ces inters ou galhaubans qui ne descendent pas. Là c'est carrément un inconvénient de ne pas pouvoir les régler depuis le pont !

vendredi 09 novembre 2018 14:11 *** Message modifié par son auteur ***
5
1
James

Hello,
Ça économise une longueur de câble, mais il y a plus de liaisons donc de risque de casse
Pour le réglage il faut grimper sur les BDF et c'est plus compliqué d'après les docs que j'ai vues...
J'avais hésité quand j'ai fait le mât et finalement suis resté au plus simple
Après il y a sûrement d'autres arguments en faveur que je ne connais pas

vendredi 09 novembre 2018 15:12
Missing
Gradlon

Je me cite il y a 17h
"On ne sait pas apprécier aujourd'hui les conséquences de son avarie sur la fin de sa navigation mais je crois que nous constaterons qu'il a réussi à la maîtriser et qu'il se maintiendra en tête.
Il a sans doute profité de l'accalmie pour aller jeter un petit coup d'oeil au niveau des barres de flèche ce qui l'a conforté (je suppute) dans sa décision de continuer."
Supputation (comme dirait Skipper Tramex) confirmée.

vendredi 09 novembre 2018 13:51
P1000163_2
Flora :)

Pendant ce temps, la petite Susie a bien des soucis d'intendance : 3 brûleurs de sa gazinière HS ! C'est ballot quand on est dans le grand Sud. Espérons qu'elle a des rechanges.

A part ça tout va bien, vous croyez qu'elle va se payer le Foveaux Strait au Nord de l'île Stewart ?

vendredi 09 novembre 2018 14:51
Missing
1
Gradlon

Susie arrivera à bon port même si elle doit manger les semelles de ses docksides.

vendredi 09 novembre 2018 15:38
P1000163_2
Flora :)

Elle fait une route bizarre ce matin... c'est mal pavé le sud de l'île Stewart !

samedi 10 novembre 2018 08:19
P1000163_2
Flora :)

Elle semblait faire du rase-cailloux, mais en zoomant sur Navionics, on voit que le passage entre l' île principale et les petites merdes fait quand même 3 ou 4 milles !

samedi 10 novembre 2018 14:45
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
2 min ·
Latest satellite TWEETS from the GGR fleet #GGR2018

Jean-Luc : MATMUT A LARRET SANS VENT ET TJRS 2M HOULE.CACHALOT PASSE PRES! /
"Matmut stopped without wind and still 2 m swell. Sperm whale came close by!"

Tapio : RE SAT VIESTI, RANTAAN KRYSSATESSA BARSKAT OLI AUKI,

Mark Slats: GOOD SOLIDE WIND GREAT NOW 3 WEEKS OF THIS PLEASE /
"Bons vents solides superbe maintenant 3 semaines comme ça s'il vous plait"

Uku : VERY LIGHT WIND TODAY AS WELL.:) /
"Très faible vent aujourd'hui aussi.:)"

Jean-Luc : EOLE REVEILLE!MONTE2FOIS AU MAT.D2OK ARETENDRE.BRELAGE D1 OKL /
'Eole awake! climbed twice up the mast. D2OK to tightened. Plate D1 OK'

Tapio : WAS NICE 2C TASandPEOPLE, GREAT 2B BACK @C,IN COMA AFT STRM BAY /
"Cétait agréable de voir la Tasmanie et les gens, superbe d'être de retour en mer, dans le coma après Storm Bay"

Susie : 3 BURNERS GONE...COLD OATS :( /
"3 bruleurs en panne....avoine froid :("

Istvan : GDSLOWEDDOWNDUETOLIGHTAIRandBARNACLESICOULDNOTREMOVEINHOBART /
"Ralentipar le peu d'air et les bernacles que je n'ai pas pu enlever à Hobart"

vendredi 09 novembre 2018 14:54 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
iff

Traduction de l'appel de ????? Zareckij d'Igor...# ggr2018

Bonjour mes amis. Je suis en route pour la Tasmanie. J'avais un plan pour jeter une ancre près de St Paul et essayer de nettoyer les bernacles. Mais on m'a interdit de le faire. Eh bien, ça pourrait arriver au meilleur de moi, ça prendrait une semaine pour nettoyer tous ces buissons.
Maintenant, 2 m de houle avec presque pas de vent du tout, dérivant au Nord-est, attendant que le haut me passe au-dessus de moi.
Je ne peux pas avoir la dose avec le sextant pendant quelques jours, pas de soleil.
Quoi d'autre ? Une pile des ordures dans le coin de la cuisine que je dois apporter aux sables.
Je ne sais pas où le stocker. Pour l'instant, juste trier et emballer les ordures juste là.
J'ai eu une triste nouvelle hier que Jean-Luc a endommagé son mât et maintenant il se dirige vers Valparaiso.
Ça peut arriver à tout le monde ici à tout moment. Juste quand je cours de cette tempête vers le nord. Si je restais, je serais peut-être plus en avance sur le cours maintenant.
En conséquence, je n'arrive pas à atteindre les vents depuis. D'un autre côté, quelques bateaux ont été démâté là-bas. Et alors ?
J'expérimente les conseils qu'on m'a donnés pour combattre les bernacles. Resserrez la corde sur la coque de la poupe jusqu'à la tige. En attendant l'effet. Pas pour l'instant. Ça glisse sur ces buissons.
Peut-être que ça devrait être un câble en acier, je ne sais pas.
Donc c'est tout. La situation est un peu déprimante en ce moment. Va s'occuper des corvées domestiques, de la couture, etc.
Beaucoup de corde travaillent tout le temps avec le gréement, le éraflures et l'usure ici et là.
C'est tout. J'espère que le haut passera, et je pourrai naviguer jusqu'à 40 s.
Donc, il faut attendre de meilleurs moments et de meilleures nouvelles. Tout le meilleur pour l'instant et bonne chance.

vendredi 09 novembre 2018 15:08 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

Quel charabia la traduction !

vendredi 09 novembre 2018 15:15
5
James

All the best !

vendredi 09 novembre 2018 22:15
Avatar_
jfrançois

gogole traduc déraille
essaye avec deeple c'est moins mauvais
JF

samedi 10 novembre 2018 14:20
P1000163_2
1
Flora :)

Merci, un peu mieux en effet...

"Bonjour mes amis. Je suis en route pour la Tasmanie. J'avais un plan pour jeter l'ancre près de St Paul et essayer de nettoyer les anatifes. Mais on m'a interdit de le faire. Eh bien, ça pourrait arriver au meilleur de moi, ça prendrait une semaine pour nettoyer tous ces débris.
Maintenant, il y a une houle de 2 m avec presque pas de vent du tout, dérivant vers le nord-est, attendant l'anticyclone pour passer au-dessus de moi.
Je ne peux pas avoir la position avec le sextant avant quelques jours, pas de soleil.
Quoi d'autre. Une pile de déchets dans le coin cuisine que je dois apporter aux Sables.
Je n'ai aucune idée de l'endroit où l'entreposer. Pour l'instant, il suffit de trier et d'emballer les ordures juste là.
J'ai eu la triste nouvelle hier que Jean-Luc a eu son mât endommagé et maintenant il se dirige vers Valparaiso.
Cela peut arriver à tout le monde ici à tout moment. Juste au moment où je fuis cette tempête vers le nord. Si je restais, je serais peut-être bien plus en avance sur le parcours maintenant.
Par conséquent, je n'ai pas pu atteindre les zones de vent depuis lors. D'un autre côté, quelques bateaux y ont été démâtés. Et alors.
J'expérimente maintenant avec les conseils qu'on m'a donnés pour combattre les anatifes. Serrez la cordage de la poupe à la proue de la coque. Maintenant, j'attends l'effet. Aucun pour l'instant. C'est juste en train de glisser au-dessus de ces buissons.
Peut-être que ça devrait être un câble en acier, je ne sais pas.
Alors, c'est tout. La situation est un peu déprimante en ce moment. S'occupera des tâches ménagères, de la couture et ainsi de suite.
Beaucoup de travail à la corde tout le temps avec le gréement courant, les éraflures et l'usure ici et là.
C'est ça, c'est ça. J'espère que l'anticyclone passera, et que je pourrai descendre jusqu'à 40S
Il faut donc attendre des temps meilleurs et de meilleures nouvelles. Bonne chance pour l'instant et bonne chance.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

samedi 10 novembre 2018 14:30
Portrait-desert
1
samedi 10 novembre 2018 17:08
P1000163_2
1
Flora :)

VDH a rattrapé son "retard" dû à son détour vers le Nord...
Il sera au cap Horn avant la fin du mois, probablement, plus que 1.550 milles.

Susie a incurvé sa route vers le Nord ?

La direction de course a quitté la Tasmanie et est en route pour les Sables.

dimanche 11 novembre 2018 21:38
Canard-enchainepaint
iff

Flora :)
VDH a rattrapé son "retard" dû à son détour vers le Nord... "
Négatif, et de beaucoup !
Il avait un cinquantaine de degrés d'avance, il n'en a plus "que" une quarantaine.

dimanche 11 novembre 2018 22:44 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

1.600 milles d'avance sur Mark avec l'outil de mesure de la carto.

dimanche 11 novembre 2018 23:06
Canard-enchainepaint
1
iff

Il en avait 2000 ! Et plus de deux semaines selon Regnier...

lundi 12 novembre 2018 07:02
Missing
1
vannina

il a perdu au moins 500 milles : il avait plus de 2000 milles d'avance avant l'incident.
et il a perdu la capacité à pousser le bateau autant qu'avant, ce qui doit au moins compter pour 1/2 nœud.
donc en fait si la perte est estimée à environ 12 milles par jour, avec la pénalité et le reste à parcourir, il devrait être rattrapé.
et Slats a un mat plus grand, qui devrait l'avantager hors du grand sud.

ceci étant, en atlantique, il y a des options et il ne faudra pas se tromper.

mais les vieux sont difficiles à battre, non? alors rien n'est perdu.

lundi 12 novembre 2018 07:10
Canard-enchainepaint
iff

Passé les Malouines ça sera régate, le tout c'est d'y arriver !

lundi 12 novembre 2018 07:43 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
vannina

des explications!

finalement son équipe y croit fort
https://www.facebook.com/goldengloberace/videos/262154021169655/

ce qui est limité, c'est l'usage du spi

la vidéo explique bien les dégâts et les réparations.
Lionel Régnier pense qu'un mat plus long aurait cassé.

lundi 12 novembre 2018 11:50
P1000163_2
Flora :)

Excellentes explications du préparateur (il a dit Brésil au lieu de Chili, mais on l'excuse !).

Ce qui me chiffonne quand même, c'est que ces pièces importantes du mât soient rivetées... j'entends encore Albert Coeudevez nous souligner que sur ses mâts Nirvana, tout était toujours soudé.

Qu'en pensent les spécialistes du forum ?

lundi 12 novembre 2018 12:10
Canard-enchainepaint
iff

Lionel Régnier emet l'hypothèse qu'un demi- tonneau est plus désastreux pour le grément qu'un 360° complet, intéressant !

lundi 12 novembre 2018 12:42
P1000163_2
Flora :)

J'ai entendu ça aussi et c'est bien vu !

lundi 12 novembre 2018 18:12
Kangoo_2
Quizas

j'avais subodoré une déchirure de 5 cm seulement sur un coté ! je vais commencer à exploiter mes dons de voyance
les bas haubans sont repris sur l'axe traversant le mat de part en part avec juste des rivets de maintien pour que la patte d'oie ne tourne pas. en tout cas chapeau à VDH d'aller bricoler tout ça en haut et encore plus les ridoirs des inters en bout de barre de flèche ! perso j'aurai repercé plus haut pour remettre un axe mais il n'a sans doute pas le matos, de toute façon un bon brêlage sur la barre de flèches et ajout de 2 à 3 rivets pour que la plaque de la barre soit plus solide et ensuite rééquilibrer les tensions et ça va le faire jusqu'au bout même en tirant dessus, il avait modifié son mat avant départ, on peut supputer qu'il n'a pas lésiné sur l'échantillonnage, même en tirant dessus ça ne va pas céder ... à moins de faire d'autres looping !

lundi 12 novembre 2018 20:16
Missing
Gradlon

Il a presque deux semaines d'avance. En réalité il accroit l'écart.

lundi 12 novembre 2018 00:31
P1000163_2
1
Flora :)

pas réveillée...

lundi 12 novembre 2018 08:24 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
2
iff

Golden Globe Race
22 min ·
????????? FRENCH UPDATE 12/11/2018 : #GGR2018

Depuis sa décision de rester en course jeudi dernier, JEAN-LUC VAN DEN HEEDE n'a pas traîné. Tout en montant quatre fois dans le mât pour le sécuriser autant que possible, il a parcouru plus de 400 milles au portant (une allure qui sollicite moins son gréement) mais en a perdu autant sur MARK SLATS qui a très bien progressé ces derniers jours juste au dessus de la zone interdite situé au 46° Sud. Si JEAN-LUC est en bordure d'un puissant flux de nord qui va rapidement le dépasser à mesure que le skipper continuera à plonger vers le sud-ouest, en direction du cap Horn encore distant de 1500 milles, le skipper hollandais va être accompagné par un vent modéré de sud-sud-ouest qui va lui permettre d'avancer confortablement dans une mer facile.

A un peu plus de 1300 milles de là, UKU RANDMAA progresse beaucoup plus difficilement, coincé depuis cette nuit dans une bulle de hautes pressions qui va heureusement laisser place dans la journée à des vents modérés de nord-ouest qui vont toucher également SUSIE GOODALL, également au ralenti ce matin. Tous deux vont bénéficier de bonnes conditions météorologiques ces prochains jours pendant que l'entrée dans le Pacifique s'annonce peut-être un peu plus compliquée pour ISTVAN KOPAR, actuellement dans le sud de la Nouvelle-Zélande. Un fort vent de nord qui va d'abord toucher TAPIO LEHTINEN au milieu de la mer de Tasman va le rattraper dans deux jours et si le skipper américano-hongrois devrait échapper au plus fort de ce coup de vent, dont il restera vraisemblablement en avance, il aura peut-être à gérer une mer un peu désordonnée à proximité des côtes.

Derrière, MARK SINCLAIR s'est bien détaché d'IGOR ZARETSKIY distant ce matin de près de 700 milles. Après avoir croisé le sillage du bateau de GREGOR MCGUCKIN, Captain Coconut est tout proche du lieu où LOIC LEPAGE a malheureusement dû abandonner son bateau. Cela signifie qu'il se rapproche enfin de l'Australie, dont il n'est plus qu'a 600 milles. Ce sera plus long pour le Russe qui se débat une fois de plus en bordure d'une zone de hautes pressions qui va l'envelopper dans les jours à venir, rendant sa progression encore plus lente. Reste qu'il est toujours 8ème d'une course dont la difficulté n'est plus à démontrer !

Christophe

lundi 12 novembre 2018 10:38
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
5 min ·
Latest satellite tweets from over the weekend !! #GGR2018

Uku : WE GET TO THE W SIDE OF THE WORLD AND GEIN ONE DAY!:) /
"Nous sommes du côté Ouest du monde et allons y arriver un jour!:)"

Jean-Luc : D2 BABORD SECURISE. OUF ! COURBATURES DE PARTOUT ! DEMAIN JATTAK TRI /
"D2 port side securised. J! Aches all over! Tomorrow i'll start the starboard side"

Tapio : BEST NEWS IN TAS, GUESS WHO,VE GOT MARRIED, WOOPX2, CNGRTS JandD /
"Meilleures nouvelles en Tasmanie, devinez qui se sont mariés, bravoX2, félicitations J et D"

Coconut : REMOVED WATERPUMP,CHECKED IMPELLOR,BLED SW SYSTEM,EUREKA ... /
"J'ai retiré la pompe à eau, vérifié la turbine, ouvert le systeme SW, eureka ..."

Susie : ITS NEW ZEALAND! /
"C'est la Nouvelle Zélande!"

Istvan : GDatHORBARTAHAIRCUTWASSUGGESTEDSOIDIDITTODAYTOAVOIDANYPENALTY /
"Une coupe de cheveux m'a été suggéré à Hobart alors je l'ai fait aujourd'hui pour éviter toute pénalité"

Tapio: WELL RESTED, BACK TO THE ROUTINE RHYTHM, WLCMED BCK/THE BIRDS /
"Bien reposé, de retour à un rythme de routine, je salue le retour des oiseaux"

Coconut : USED RDF TRANSFORMER TO RUN SONY CASSETTE PLAYER THRU 12V DC /
"Utilisé un transfo RDF pour faire fonctionner un radio cassette sony à travers du 12v DC"

Jean-Luc: D2TRIB REPRIS.V1RETENDUS.MAT REGLE.ALLEZ!J CROIS ET VAIS SUD. /
"D2 starboard strenghtened. Mast adjusted. Let's go! i believe in and i'm going south"

Susie : HOT FOOD AGAIN...PHEW :) /
"Nourriture chaude à nouveau :)"

Uku : REAL PACIFIC OCEAN.SPINNACER IS UP BUT MAIN DOES NOT WORK. /
"Le vrai Océan Pacifique. Spinnaker monté mais la grand voile ne fonctionne pas"

Mark Slats: SOME GOOD DOWNWIND SAILING HERE :) /
"de bons vents navigation au portant ici :)"

Jean-Luc : JE VAIS ETRE A LA LATITUDE OU J'ETAIS LE 4 YA 1 SEMAINE ! MAT OK TVB /
"I'm at the same latitude as i was on the 4th a week ago! Mast ok everything is fine"

Tapio : RGDS2AUS PALS SCOTT B, JULIAN B, WILL H, LUDDE I, DAVE O,C, /
"Salutations aux australiens PALS SCOTT B, JULIAN B, WILL H, LUDDE I, DAVE O,C,"

Coconut : LISTENING TO 1DAY CRICKET ON ABC,AUST VS S AFRICA IN TASSY /
"Ecoutant le cricket on ABC, Australie contre l'Afrique du sud en Tasmanie"

Susie : FLAT SEA and SUN! A GOOD START TO THE PACIFIC :) /
"Mer plate et soleil! un bon début dans le Pacifique :)"

Jean-Luc : FROID/PLUIE. MEME LES ALBATROS SONT AU LIT. COMME MOI! JE LIS.
TVB /
"Cold/rain.Even Albatross are in bed. Like me! i'm reading. Everything is fine"

Igor : ESMERALDA OK,AVARIYNAYA SITUATSIYA I SMENA KLIVEROV-SHEL K N.

lundi 12 novembre 2018 12:51 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
3
iff

Le message de VDH
Extrait de la dernière vacation radio de Jean-Luc :

12/11/18

" Bonjour à tous,

J’ai connu une semaine assez difficile, d’abord moralement parce qu’après mon chavirage quand le bateau est revenu à l’endroit et que j’ai constaté les dégâts, j’ai pensé que je n’arriverai pas à les réparer. Et puis au fil du temps on se met à réfléchir et on se dit que peut-être on peut faire quelque chose.

Ça a aussi été dur physiquement parce que monter 4 fois dans le mât avec 3 mètres de creux n’est pas chose facile. Surtout pour enlever les goupilles qui tiennent les ridoirs au niveau des barres de flèche, le jeu n’était pas évident.

Je suis assez confiant dans ma réparation même si je reste extrêmement prudent, il ne faut pas que le bateau gite trop, il ne faut pas taper dans les vagues donc il faut un peu sous-toiler. Mon objectif aujourd’hui est d’essayer d’atteindre le Cap Horn puis de le passer. Ensuite on prendra le virage et on avisera.Si je suis assez confiant dans la réparation, je suis quand même un peu anxieux et je me méfie énormément, je fais très attention et je croise les doigts !

J’espère que la semaine prochaine sera une semaine plus facile.

Bonne semaine à tous !"

JL VDH

Répondant à une question de Don McIntyre, Jean-Luc raconte le moment du chavirage :

"Quand le bateau s’est renversé, je dormais dans ma couchette. Je me suis retrouvé sur le plafond, mais le bateau est revenu immédiatement dans sa bonne position. L’eau n’est pas entrée dans la cabine, sachant que la mer était très méchante, j’avais tout fermé et fixé. Donc pas de dégât à l’intérieur à part quelques objets égarés que je n’ai d’ailleurs toujours pas retrouvés."

lundi 12 novembre 2018 15:29
Missing
Gradlon

Gardons un peu de distance vis à vis de la communication des coureurs. Je ne veux pas dire que VDH n'a pas vécu des heures difficiles et que son bateau en est sorti indemne. Retenons tout de même qu'un peu de dramaturgie ne nuit pas, que la route est encore longue et qu'il faut maintenir l'intérêt. Ces incidents de mer alimentent la com, c'est évident. Je viens de suggérer sur un autre fil d'exposer le filet de pêche qui retenait Joyon dans son sprint final, à la Cité de la Voile à Lorient. Il nous a fait vivre une nuit palpitante qui sans lui n'aurait été qu'une arrivée de plus.

lundi 12 novembre 2018 18:45
Img_7040
freychou

A l'inverse d'autres prétendent que tout va pour le mieux alors que manifestement leur navire a très nettement perdu en performance .

lundi 12 novembre 2018 19:00
5
2
James

Hello,
Pour Gradlon
À mon avis,il n'en a rien à fiche de l'aspect com, tu extrapoles beaucoup je trouve.
Je remarque que l'intérieur du bateau est préparé à un chavirage, comme tout le bateau apparemment,
Ça fait toute la différence avec certains bateaux ou tout vole....
Expérience expérience...
De là à dire que c'est de l'intox ce qu'il dit, je ne m'aventurerai pas sur ce terrain.
J'ai vu des bateaux préparés pour un éventuel 360, y'a pas grand chose qui bouge, planchers vissés, batteries ultra bloquées, conserves saisies sans risque de se transformer en projectiles, etc etc... C'est du temps passé et il ne faut rien oublier !
Comme partout c'est dans les situations difficiles qu'on voit la valeur de la préparation... Et du bonhomme !
Cordialement

mardi 13 novembre 2018 20:11 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Gradlon

Ce que j'ai écrit n'enlève rien aux qualités de grand marin de VDH. J'ai dit qu'il fallait garder une distance critique par rapport à la com. Je prends un exemple caricatural récent dans une autre course : Gabart est un grand marin, nul n'en doute. Pour qui voulait connaitre dans la course l'état réel de son bateau il suffisait de regarder ses vidéos. Plus Gabart était "very cool" et plus le bateau était "very mal". En arrivant il a avoué je cite: on a un peu caché les choses. Tout est dans le "un peu". VDH n'est pas Gabart et de loin mais il est lui aussi en course. Si on ne prend pas ça en considération on ne comprend pas ce qui se passe. L'idôlatrie est une mauvaise grille d'analyse.

mardi 13 novembre 2018 21:07 *** Message modifié par son auteur ***
5
James

Oui,tu as tout à fait raison
Je reste persuadé que c'est même la solution à beaucoup de nos soucis,cette idolâtrie...
Se considérer à égalité et partager c'est dur pour beaucoup de monde sur terre .
Nous ne sommes qu'au crépuscule des dieux,et c'est bien long...
Si au moins il y avait un beau rayon vert interminable ...

mardi 13 novembre 2018 23:36
Kangoo_2
Quizas

@freychou : j'ai l'impression que à ce stade de la GGR et de la LR pour la plupart des concurrents la performance n'est plus une priorité, on ne leur en voudra pas !

lundi 12 novembre 2018 20:23
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Surtout que le ralentissement peut être dû aux anatifes(5000 oeufs a chaque ponte!!).
Il n'y a pas besoin de dramatisé, la vie s'en charge parfois. Ou alors il faut mettre en doute son 150 degrés.

lundi 12 novembre 2018 20:34
Missing
Gradlon

Ils sont peut être partis avec cette idée en tête

lundi 12 novembre 2018 20:54
Wp_20180302_09_34_05_pro
1
skipperTramex

C'est un jeu à deux, le média a besoin de remplir des lignes/texte/photo/vidéo et le sponsorisé a besoin qu'on parle de lui par écrit /vidéo/photo.
Se rappeler Yvon Bourgnon pleurant son bateau (sa louloutte !!), en selfie vidéo. Sur les plateaux tv, c'est cette vidéo qui est montrée !!!

mercredi 14 novembre 2018 01:12
Canard-enchainepaint
iff

D'après le traqueur, VDH a fait un long bord au 094°, et vient de lofer au au 103°, c. à.d. un peu plus sur la route du Horn.
Il serait remonté deux fois au mât, c'est peut-être la raison de cette séquence...

mardi 13 novembre 2018 09:53 *** Message modifié par son auteur ***
Canard-enchainepaint
2
iff

Golden Globe Race
1 h ·
????????? FRENCH UPDATE 13/11/2018 : #GGR2018

Hormis TAPIO LEHTINEN, poussé au milieu de la mer de Tasmane par un fort vent de nord d'une trentaine de nœuds ce matin, toute la flotte de la GGR 2018 navigue relativement paisiblement en ce bientôt 135ème jour de course. JEAN-LUC VAN DEN HEEDE vient d'obliquer vers l'est dans un flux de sud-sud-ouest d'une vingtaine de nœuds, une allure moins sollicitante pour le mât. S'il confie naviguer sous toilé, avec deux ris dans la Grand Voile, il glisse toujours bien, à plus de 6 nœuds ces dernières heures.

Son avance a encore un peu diminué face à MARK SLATS qui n'est plus qu'à 1500 milles, contre plus de 2000 milles avant l'avarie du leader jeudi dernier. Coincé entre une bulle de hautes pressions et la zone de navigation interdite définie par l'organisation, il progresse lui aussi dans un vent de sud un peu plus faible à près de 6 nœuds de moyenne. Il devrait pouvoir naviguer au portant encore plusieurs jours, dans des conditions relativement faciles. L'autre bonne nouvelle est qu'il a récupéré 30 litres d'eau potable. Un volume non négligeable pour ce grand gaillard de 2 mètres qui restreint sa consommation à un litre par jour depuis le départ.

Pour ce qui est redevenu le peloton des poursuivants, à savoir UKU RANDMAA, toujours troisième puis SUSIE GOODALL et ISTVAN KOPAR, qui vient d'entrer dans le Pacifique, la progression se fait au portant également, en douceur, dans un vent léger d'ouest qui va se renforcer légèrement en passant au nord-ouest. Si UKU est à 1500 milles de MARK SLATS, il n'est qu'à un peu plus de 400 milles de SUSIE, très frustrée d'avoir dû prolonger son arrêt à Hobart et bien décidée à refaire son retard. L'Estonien sent la menace et a décidé hier de plonger pour commencer à nettoyer sa coque recouverte de bernacles, en combinaison de survie mais sans masque !

Pendant qu'ISTVAN KOPAR vient de passer le sud de la Nouvelle-Zélande, 250 milles derrière l'Anglaise, TAPIO LEHTINEN est au milieu de la mer de Tasmane donc, au milieu également d'un épais brouillard, très humide. Il devance MARK SINCLAIR de 2300 milles. Entre eux, c'est tout le continent australien qui s'étend. Mais qu'importe, Captain Coconut se réjouie d'avoir changé sa carte de charts, en passant de celle de l'Afrique à celle de son pays d'origine. Il faudra beaucoup plus de temps à IGOR ZARETSKIY pour en faire autant. Le Russe progresse difficilement en bordure d'une zone de hautes pressions qui va se résorber demain mais s'étendre à nouveau largement le jour suivant pour l'emprisonner à nouveau. Vivement pour ces deux marins la fin de cet interminable Indien !

Christophe

mardi 13 novembre 2018 10:57
Missing
sylvz1

Merc'iff..

mercredi 14 novembre 2018 00:50
Missing
1
sylvz1

Je suis CHARLIE.

mercredi 14 novembre 2018 03:09
Canard-enchainepaint
iff

Un "teaser" pour la prochaine édition :
"Jean Luc Van Den Heede est maintenant à 2500 km d'avance sur Bernard Moitessier Sailing Joshua ! Ils ont passé le Cap Horn le 5 février 1969, 166 jours après le départ de Plymouth UK.. On dirait que matmut le fera dans environ 145 jours ! Cela pose des défis intéressants pour #ggr2022 et les nouveaux yachts de classe www.JOSHUAGG.com !.. et les yachts de classe suhaili !... Suhaili est actuellement en septième position dans l'édition #ggr2018."

mercredi 14 novembre 2018 07:31
Canard-enchainepaint
mercredi 14 novembre 2018 07:44
5
James

Hello,
Je ne pense pas que Moitessier ait eu le "routage" de VDH via les radios amateurs...
Ni le même bateau !
Difficile de comparer !

mercredi 14 novembre 2018 08:16
P1000163_2
Flora :)

Le point de vue d'un autre vétéran Robin Davies, en conversation avec Don, à propos de l'avarie de mât de VDH, mais en Anglais...

https://www.facebook.com/1751709878415736/posts/117766362475986

mercredi 14 novembre 2018 08:38
Canard-enchainepaint
iff

Y'a pas que VDH :

Susie Goodall Racing
2 min ·
Into the Pacific! Hopefully it’ll be nicer than the Indian Ocean... ????
.
Susie is powering along at 4.7 knots, making gains on Uku Randmaa, 500 miles ahead in 3rd. ????
.
#ggr2018 #goldenglobes #solo #ocean #racing #roundtheworld #rustler #purpledot

Dans le pacifique ! Espérons que ce sera plus sympa que l'océan indien... ????
.
Susie est en train de s'alimenter à 4.7 nœuds, faisant des gains sur uku randmaa, à 500 km d'avance sur la 3 e. ????

mercredi 14 novembre 2018 09:42
Canard-enchainepaint
iff

JOUR 135: Jean-Luc Van Den Heede face à une nouvelle tempête
Mark Slats a réduit l’écart du leader de la course de 500 milles cette semaine
Uku Randmaa et Tapio Lehtinen plongent pour nettoyer Barnacles
Mark Sinclair manque d’eau
Dateline 12:00 UTC 13.11.2018 – Les Sables d’Olonne

Jean-Luc Van Den Heede devra peut-être se battre pour gagner son passage du cap Horn. Le leader français qui bataille avec un mât endommagé sur son Rustler 36 Matmut après le chavirage du voilier lors d’une tempête la semaine dernière, pourrait devoir faire face à du gros temps ce week-end dans le sud du Pacifique, et encore davantage à l’approche du cap.

Le vétéran de 73 ans se trouve maintenant à moins de 1 300 milles du Horn, accélérant à 5,3 nœuds. Il a « réparé » les dommages subis par le gréement en grimpant au mât à 4 reprises pour effectuer un brelage en renforçant la fixation des bas haubans et pour solidifier l’ensemble au niveau du point de capelage.

Dans une conversation radio diffusée sur le réseau des radio-amateurs, la semaine dernière, Van Den Heede a parlé de son chavirage, qui s’avère désormais être un enfournement suivi d’un retournement beaucoup plus sérieux. Expliquant sa décision de poursuivre la course plutôt que de se rendre à Valparíso, au Chili, pour effectuer des réparations, Jean-Luc a déclaré:

« J’ai eu amplement le temps de réfléchir à ma situation pendant ces quatre jours de tempête (220 milles perdus vers le nord). Mon mât est maintenant extrêmement précaire à cause de mon chavirement. Si je m’arrête pour faire une réparation, ce ne sera que temporaire. Pour que Matmut continue à naviguer, il lui faudrait plus ou moins changer de mât. J’ai donc décidé, pour sauver mon âme (dixit Moitessier), de continuer ma route sans escale et de me diriger vers les Sables d’Olonne.
Dès que la mer le permettra, je monterai au mât pour le sécuriser au mieux avec ce que je peux utiliser à bord. Si je démâte, j’ai comme tous les concurrents, une gréement de fortune prêt à l’emploi qui me permettra d’atteindre un port. Je ne suis plus en mode course mais en mode sans échec. Ce n’est pas la première fois que je vais tenter de ramener à la maison un bateau endommagé. Et si par miracle j’arrive aux Sables d’Olonne, je me fiche de ce classement, au moins j’aurai essayé. Je croise les doigts et remercie tous ceux qui m’aident dans cette aventure ».

Lors d’un appel sécuritaire hier à la Direction de course aux Sables d’Olonne, Jean-Luc a expliqué plus en détail ce qui s’était passé à Don McIntyre.
«Il ne s’est pas fait couché comme nous l’avions d’abord perçu, mais il a enfourné. Il s’était déjà préparé au pire, après avoir vissé des lattes du plancher, rangé solidement des objets en vrac et fermé la trappe de descente. Il était dans sa couchette et sa tactique pour faire face à la tempête consistait à permettre au bateau de naviguer librement au portant avec 6 mètres carrés de voile d’avant et aucun leste à l’arrière, barré par son régulateur d’allure Hydrovane. Soudain, le bateau a été comme soulevé par une énorme vague, et la proue s’est enfoncée dans les vagues. Le bateau s’est retourné d’un bout à l’autre avant de rouler sur le côté. Jean-Luc dit qu’il a été éjecté de sa couchette et a fini collé au plafond, entouré de toutes sortes d’équipements. Un peu d’eau est entré dans la cabine et tout a été projeté dans tous les sens. C’était un désordre complet, et une semaine plus tard, il cherche encore certaines choses. »

«Les marins du monde entier débattent de la question de savoir comment se préparer aux grandes tempêtes et les marins de la GGR sont surveillés de près pour ce qu’ils font », observe Don Mcintyre. «Certains pensent que traîner des chaînes est ce qu’il y a de mieux, d’autres que les ancres flottantes sont plus efficaces, et quelques-uns pensent que se mettre à la cape est la meilleure solution. Nombreux sont ceux qui pensent que foncer dans la tempête sans ses systèmes de freinage entraîne le risque de se faire coucher ou pire d’enfourner par l’avant. L’expérience de JLVDH va certainement relancer le débat. Robin Knox-Johnston a découvert que Suhaili, avec son arrière en forme d’étrave, se comportait mieux lorsque des chaînes étaient à la traîne. De son côté, Bernard Moitessier laissait son Joshua, un peu plus grand, courir librement dans les tempêtes.

Depuis, J-LVDH est grimpé au mât à quatre reprises pour inspecter les dommages et effectuer les réparations. Les dommages sont centrés autour de l’axe des plaques qui fixent le point de capelage des bas haubans au mât juste en dessous du premier étage de barre de flêche. Il est aussi grimpé jusqu’au deuxième étage de barre de flêche pour vérifier s’il y avait des dégâts et n’en a heureusement trouvé aucun apparent. Il a réussi à retendre la partie inférieure du gréement et à re-régler son mât. Il est maintenant convaincu que c’est sécurisé en vent arrière. Sa préoccupation est lorsque le vent souffle en avant du mât. Il dit qu’il ne peut pas laisser le bateau taper trop durement dans les vagues et qu’il devra lever le pied pour éviter de nouveaux dommages au mât.

La tempête qui approche devrait entraîner des vents de nord-ouest qui permettront à Jean-Luc de naviguer au portant avec le vent et les vagues.

À la deuxième place, Mark Slats, qui navigue à bord du Rustler 36 Ohpen Maverick, a gagné plus de 500 milles sur Van Den Heede la semaine dernière, et se trouve maintenant à moins de 1 500 milles du leader. Slats devrait naviguer avec une moyenne d’un 1 noeud de plus que Matmut sur la distance restante pour prendre la tête à l’arrivée. À 08h00 UTC aujourd’hui, Ophen Maverick montre une moyenne de 5,7 nœuds contre 5,3 nœuds pour Matmut.

Plus loin dans le milieu de la flotte, l’Estonien Uku Randmaa, 3e, navigue à bord d’un autre Ruster 36, One and All, et le Finlandais Tapio Lehtinen, 6e, à bord du Gaia 36 Asteria, ont tous deux profité du calme inhabituel pour plonger sous la coque et nettoyer les bernacles qui ralentissent leurs voiliers. Pour Randmaa, la pression de plonger dans des conditions presque glaciales est montée car Susie Goodall, 4ème, naviguant sur DHL Starlight a réduit l’écart. Pour Lehtinen, la motivation est celle de rattraper Istvan Kopar, l’Américano-Hongrois 6e, qui, après avoir navigué jusqu’à mi-parcours, a toujours du mal à faire fonctionner son régulateur d’allure de manière efficace.

À l’arrière de la flotte, l’Australien Mark Sinclair navigue sur le Lello 34 Coconut, à l’endroit où le Français Loïc Lepage a sabordé son voilier Laaland il y a trois semaines. Il n’a plus que 45 litres d’eau à bord et pense devoir s’arrêter à Hobart, ce qui le relèguerait en catégorie Chichester.
Le Russe Igor Zaretskiy se bat pour rompre avec ce calme et à gagné 0,5 nœud de moyenne aujourd’hui. Dans un message à son équipe, Igor, dont l’Endurance 35 Esmeralda est également assaillie par des bernacles, déclare avec optimisme:

“Je suis en route pour la Tasmanie. J’avais l’intention de jeter l’ancre près de St Paul et d’essayer de nettoyer les bernacles. Mais il m’a été interdit de le faire. Eh bien, au mieux, il faudrait une semaine pour nettoyer tous ces crustacés.
Maintenant, j’ai une houle de 2 m avec presque pas de vent, en direction du nord-est, attendant que le système de haute pression passe au-dessus de moi. Je n’ai pas pu faire mon point au sextant depuis quelques jours, pas de soleil. Quoi d’autre. Un tas de déchets dans le coin de la cuisine que je dois rapporter aux Sables. Je ne sais pas où les stocker. Pour l’instant, il suffit de trier et d’emballer les déchets.
J’ai appris avec tristesse hier que Jean-Luc avait le mât endommagé. Cela peut arriver à tout le monde ici à tout moment. Juste au moment où je cours vers le nord pour échapper à de cette tempête. Si j’étais resté là, je serais peut-être bien plus avancé sur le parcours maintenant. Depuis, je n’ai plus de vent.
J’expérimente maintenant les conseils qui m’ont été donnés pour combattre les bernacles. Serrer la corde sur la coque de la poupe à la l’étrave. Je suis maintenant en attente de résultats. Aucun jusqu’à présent. Ca glisse sur ces parasites sans les enlever. Peut-être que ce devrait être un câble d’acier, je ne sais pas. La situation est un peu déprimante pour le moment. Je suis très occupé par les tâches ménagères, la couture et ainsi de suite. Beaucoup de cordages travaillent en permanence avec le gréement actuel, et il y a de l’usure ici et là.
J’espère que le système de haute pression passera et que je pourrai descendre à 40S”.
https://goldengloberace.com/fr/day-135-jean-luc-van-den-heede-facing-fresh-storm/

mercredi 14 novembre 2018 09:47
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
1 h ·
????????? FRENCH UPDATE 14/11/2018 : #GGR2018

Si l'approche du cap Horn s'annonce pour l'instant musclée pour JEAN-LUC VAN DEN HEEDE, avec un système dépressionnaire très étendu en formation sur la pointe sud du Chili dans une dizaine de jours, le leader de la course parvient pour l'instant à maintenir une belle progression vers le sud-ouest, poussé par un flux modéré de nord-ouest qui ne sollicite pas trop son gréement blessé. L'arrivée de vents de sud va l'obliger à obliquer vers l'est pour préserver son mât dès demain mais ce changement d'orientation sera momentané et le leader de la course pourra reprendre sa plongée vers le mythique rocher dès vendredi au portant, dans des conditions relativement modérées qui vont s'intensifier ce week-end.

Pour MARK SLATS, à un peu moins de 1500 milles de là, les 5 prochains jours s'annoncent relativement sereins, même si les prévisions météorologiques sont parfois un peu éloignées de la réalité de ce que les marins de la Golden Globe Race 2018 vivent en mer. Il devrait bien progresser vers l'est et continuer à grappiller des milles sur JEAN-LUC, avant de lui aussi commencer sa descente vers le sud, quand il aura atteint la fin de la zone navigation interdite, dans 800 milles.

Le peloton des poursuivants en est loin. A 1500 milles du géant hollandais, UKU RANDMAA ouvre la marche des derniers entrants du Pacifique qui compte également SUSIE GOODALL, à 450 milles de l'Estonien, et ISTVAN KOPAR, à 200 milles de l'Anglaise. Tous progressent au portant ce matin entre 5 et 6,5 nœuds mais ce rythme régulier promet de connaître quelques ratés dans les jours à venir, provoquant un effet accordéon qui bénéficiera tour à tour à chacun des concurrents en fonction des variations météorologiques. Reste que c'est vraisemblablement UKU qui va le mieux se sortir de cet enchaînement complexe de transitions. A suivre !

Pour TAPIO LEHTINEN, la traversée de la Mer de Tasmane n'a rien d'une promenade de santé. Le passage de l'actuel fort vent de nord au sud-sud-est dès demain va l'obliger à descendre sous la Nouvelle-Zélande au près, avant le retour de vent d'ouest vendredi. Le développement d'une bande de hautes pressions dans son tableau arrière pourrait également freiner sa progression...A l'approche de l'Australie, MARK SINCLAIR devrait avoir maille a partir lui aussi avec de large zones sans vent qui se formeront autour de lui avant de retrouver des vents de sud-ouest modérés dès ce week-end. IGOR ZARETSKIY est déjà ralenti mais, à 700 milles dans l'ouest de l'Australien, il devrait retrouver du vent portant dès demain, et ce pour plusieurs jours !

A noter que Francis Tolan, le skipper engagé dans la Longue Route qui s'était dérouté pour porter assistance à LOIC LEPAGE en cas de nécessité a dû s'arrêter en Tasmanie pour effectuer des réparations suite aux dégâts (génois déchiré) causés par une violente tempête rencontrée la semaine dernière. Un tour du monde à la voile est décidément semé d'embûches, peuplé d'incertitudes et de situation extrêmes...surtout en solitaire !

Christophe

mercredi 14 novembre 2018 11:18
Dsc00073
1
SV UHAMBO

La description du retournement de Matmut correspond à ce qui a été mis en evidence par Don Jordan et USCG dans leur etudes et essais fait en 1987 (déjà)!
La mise en place de trainards de Jordan aurait peut-être évité ces ennuis...
http://dragdevicedb.com

mercredi 14 novembre 2018 12:01
Missing
force10

Peut-être qu'à force de le répéter, cela va t-il rentrer dans le cerveau de ceux qui prennent ces risques....

mercredi 14 novembre 2018 12:15
Missing
Gradlon

L'expérience de Mark Slatts démontre le contraire sur deux bateaux identiques. On va faire la moyenne ou on attend que Jean-Luc fasse ses propres commentaires.

mercredi 14 novembre 2018 13:40 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

JL a dit à plusieurs reprises qu'il est contre par principe les "traînards" dans le gros temps, quels qu'ils soient... mais y a que les c... qui changent pas d'avis et il est loin d'en être un !

mercredi 14 novembre 2018 15:30
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Suhaili le vrai n en avait pas joshua non plus

Dans les situations decrites dans l indien et l incident de vdh

Le bateau est quasi a l arret souleve par des vagues croisées, a quoi serviraient ces trainards ?

Surement utiles dans des mers organisées

6 jours
P1000163_2
2
Flora :)

Le traînard de Jordan est sensé "aplanir" aussi, pas seulement ralentir ... et aussi maintenir le bateau sur son cap : c'est ce que disent ceux qui l'utilisent.

6 jours
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

On peut aussi croire au pere noel, avec des vagues croisées de 10 metres plus qui soulevent et retournent un rustler 36 comme une crepe.

Je crois que j ai encore l essai dans practical sailor US , journal sans pub.

Ils disaient que ca pouvait etre utile jusqu a F 7 mais pas apres, le bateau trop ralenti risque d être submergé par d énormes déferlantes

6 jours
P1000163_2
Flora :)

Ben justement, moi j'aimerais bien avoir l'avis de Suzanne/Nehaj, que l'on ne peut pas taxer de débutante et qui dit y avoir eu recours, mais elle cause pas souvent. Peut-être à son arrivée de la LR ?

Ou par l'intermédiaire de BANIK qui l'a rencontrée ?

6 jours
Kangoo_2
1
Quizas

à sa décharge il navigue habituellement sur des bateaux pour lesquels l'utilisation de trainards ne se justifie pas et idem pour bon nombre de concurrents

mercredi 14 novembre 2018 15:58
Canard-enchainepaint
iff

Selon le traqueur : VDH à 7,2nds, pile sur la route !

6 jours
Kangoo_2
Quizas

VDH a eu un coup de mou de 10 minutes, a passé 2 appels satellite, débouché une bonne bouteille et c'est reparti !
aucune raison qu'il perde du terrain jusqu'au Malouines, avec ce type de bateau et ces conditions de vent et de mer même sous toilé il ira aussi vite que Slats et les autres, ensuite la remontée ce sera plus compliqué mais avec 1500Nm d'avance aux malouines m'étonnerai qu'il se fasse remonter, trop d'écart d'expérience entre ces 2 marins, ce qui n'enlève rien à la performance de Slats.
à mon humble avis VDH doit se dire que si il passe les Malouines sans casse il est tiré d'affaire
et juste derrière bien que pas en course Suzanne parcours sans faute qui ne décroche pas, sacré géante aussi !

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

C'est pas moi qui irais dénigrer lady Suzanne... mais pour être juste, elle a pas le même bateau quand même ! Ce serait normal qu'elle aille plus vite que les Rustler, non ?
Pour le moment, elle est allée moins vite, puisqu'elle est partie 2 semaines avant la GGR.

6 jours
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Fait gaffe quizas, on a dit la même chose pour François et Francis.

6 jours
Dji_0009_(fileminimizer)
4
kea

oh les amis .... la route est encore bien longue et pleine d'embuches jusqu'aux Sables ... Tous ceux qui finiront cette course seront des vainqueurs...J'ai souvenir d'un ami à moi qui s'est fait retourner comme une crêpe au nord des malouines en remontant du Cap Horn à bord d'un solide romanee qui a été dematé ... plus tragique , son copain Antoine qui naviguait de conserve avec lui sur un pogo 6.50 y a laisser la vie .... A ce rythme les premiers vont arriver dans le golfe de gascogne encore en plein hiver .... Alors restons zen et souhaitons leur bonne chance à tous ....

6 jours
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
4 h ·
Latest satellite Tweets from the #GGR2018 fleet...

Jean- Luc : DU SOLEIL !! PREMIERE FOIS QUE JE LE VOIS EN NOVEMBRE ! SECHAGE. /
"Sun!! first time that i see it in novembre! drying time.

Susie : SLOW GOING...BUT ITS STILL SUNNY :) /
"Progression lente... mais c'est encore ensoleillé :)"

Tapio : XSIVELY REDUCD SAIL 2 AVOID SHAKING ROLLERS IN 30K80D.APWIND:( /
"Excessivement réduit la voilure pour éviter d'être secoué dans les rouleaux par 30 nœuds 80D. au prés :("

Uku : PETER SPEED IN 15 KN.SW WIND TODAY.:) /
"meilleure vitesse par 15 noeuds de vent aujourd'hui.:)"

Susie : GOING FOR THE CONTINUOUS KITE FLYING RECORD /
"je m'engage pour le record de navigation en kite en continu"

Coconut : BREEZE DROPPED OUT,LOWERED SAIL.ROLL,ROLL ... /
"La brise est tombée, voiles affalées. Roule, Roule..."

Jean-Luc : ENCORE UNE BELLE JOURNEE QUI ARRIVE:SOLEIL/PORTANT/MAIS FROIDE /
"One more beautifull day coming: sun/downwind/but cold"

Coconut : RUNNING B4 MODERATE TO FRESH NW BREEZE.ALL IS WELL. /
"Navigant sous B4 brise NO fraîche et modérée. Tout va bien."

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
Gradlon

Concernant l'avarie de VDH quelques supputations complémentaires:
L'explication par l'enfournement est plus cohérente avec les dégâts constatés dans le mât car le bateau a été brutalement stoppé et cela a tendu le haubannage des deux côtés à la fois. Si cela avait été comme annoncé un knock down à 150°, le régulateur d'allures aurait du normalement souffrir ce qui n'a apparemment pas été le cas. On peut ajouter aussi qu'il est probable que le métal autour du point d'attache des bas haubans s'est fatigué tout au long de la navigation qui a précédé et que peut être même le métal était déjà ovalisé autour de la sortie de l'axe qui traverse le mat. Le coup de frein brutal du bateau dans l'enfournement a parachevé l'avarie.

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Nam_that
matelot@19001

Dans une interview il dit s'être retrouvé allongé sur le plafond de sa banette ...
Donc le retournement ne fait pas question.

6 jours
Kangoo_2
Quizas

oui, si "enfournement" il aurait dit "collé" au plafond, il faut rester précis

6 jours
P1000163_2
Flora :)

Le bateau démâté de Gregor finira par s'échouer quelque part en Australie... la balise fonctionne toujours, il dérive vers l'ENE régulièrement, il a fait plus de 500 milles depuis que Grégor a été récupéré par le navire français début octobre !!!

6 jours
Missing
Gradlon

Peut-on le suivre ? S'il émet toujours, il peut être récupéré avant l'échouement.

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

Ben oui, sur le tracking, comme tous les autres, sauf Turiya dont la balise n'émet plus depuis le 3/10.
C'est pas difficile de le retrouver, d'ailleurs l'Australien Mark Sinclair est passé tout à côté dernièrement, (aidé par la direction de course pour pas passer bêtement trop loin) au point d'en faire des photos qu'il déposera à Hobart.

6 jours
Missing
Gradlon

Merci. J'y retourne je l'avais pas repéré.

6 jours
Missing
Gradlon

Il devrait arriver du côté de Ningaloo vers la fin Mars. Il faudra le choper avant qu'il se mette sur le récif.

6 jours
Canard-enchainepaint
iff

J'ai essayé de me faire une idée en cliquant sur "courant" sur le traqueur...
Au lieu d'un grand courant d'ouest, j'ai vu un tableau de Van Gogh, époque Arles ! Si c'estcomme ça, encore plus de suspens que sur un flipper...

6 jours
P1000163_2
Flora :)

Je m'étais fait la même réflexion... ça va à l'encontre de ce qu'on imagine, en effet.
Malgré tout, on voit qu'il vaut mieux être dans le bon sens pour le Cap Horn et pareil au niveau de Bonne Espérance.

Actuellement en tout cas, le courant de Humboldt n'est pas visible...
et le Gulf Stream semble s'arrêter bien avant l'Europe ???

6 jours
Missing
Gradlon

Celui qui définira le mieux, le lieu, le jour, l'heure GMT de l'atterrissage du bateau de Grégor gagne le droit d'aller faire une bise au vainqueur à l'arrivée aux Sables.

6 jours
P1000163_2
Flora :)

Les Sables, ça fait pas rêver... pas moi en tout cas !
La seule fois où je m'y suis arrêtée, c'était du temps des dinosaures ! Dans les années 70, pas de port de plaisance ni aucune commodité à terre, évidemment. On se mettait à couple, tous bateaux mélangés et les pêcheurs n'étaient pas des tendres, ils avaient la pire réputation de toute la côte atlantique ! Arrivés le soir, on était repartis dare-dare à l'aube sans même débarquer je crois bien !

6 jours
Img_7040
1
freychou

Effectivement, ça se passait ainsi . C'était une étape à éviter autant que faire se peut . On a un peu de mal à l'imaginer lorsque découvre le port aujourd'hui .

5 jours
Canard-enchainepaint
1
iff

DIFFICILE, PLUS DIFFICILE, LA PLUS DIFFICILE?
La Golden Globe Race est-elle l’épreuve de voile la plus difficile au monde ? Y a-t-il quelque chose qui s’en rapproche, parmis tous les défis sportifs individuels, combinant une aventure épique, une endurance extrême et des efforts humains d’une telle ampleur ? Il existe plus rapide, plus complexe et certainement plus compétitif, encore plus impressionnant, mais peut-être rien de plus difficile ?
Lire la suite...

6 jours
Kangoo_2
Quizas

oui certainement la course à la voile la plus difficile, pas même sur qu'il y ait un concurrent à l'arrivée, mais c'est aussi difficile de comparer la 1968 et la 2018 et la valeur de ses participants, vu le départ anticipé de la 2018 certainement des conditions méteo beaucoup plus difficiles que celle de 1968, la seule constante mettant tout le monde d'accord étant de dire qu'il faut être complètement fêlé pour se lancer dans cette aventure mais on aime bien les fêlés, c'est si rare, espérons qu'ils n'en gardent pas trop de séquelles

6 jours
Missing
Gradlon

Un peu grandiloquent cet article de journal. Oui la course est difficile voire très difficile et je serais bien incapable de la faire. Mais Il y a une très grande variabilité entre les individus pour supporter un isolement en mer très long. Je pense à Jon Sanders l'Australien qui a enchainé 3 tours du monde sans escale en 420 jours. Je revois Suzie Godall tout sourire au stop de Tasmanie et je pense à VDH qui aurait bien continué sans s'arrêter et qui s'ennuyait un peu en répondant aux questions. Pour d'autres avant d'arriver au Cap c'était déjà l'enfer.
Il n'y a dans tout ce temps passé en mer sans doute pas plus de 10% ou l'on se demande ce que l'on est venu faire là. Et puis ça repart (la preuve par VDH). Le rythme s'installe il n'y a jamais d'ennui et pour ceux qui aiment être en mer ça ressemble plutôt au bonheur qu'à une épreuve. Du moins c'est comme ça que je le vois.

5 jours
Missing
Gradlon

@ Flora : Bon, alors le prix ça pourrait être d'aller accueillir le bateau à Ningaloo. Comme je le subodore. Là tu ne seras pas déçue. C'est superbe, sauf que d'année en année on voit le récif blanchir. C'est un vrai drame.

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

Là d'accord... avec extension possible vers la Tasmanie !

6 jours
Missing
Gradlon

Non là c'est pas possible. Le point où il va atterrir est, en Australie, celui qui est le plus éloigné de la Tasmanie sauf si les courants....

6 jours
Canard-enchainepaint
iff

Golden Globe Race
31 min ·
Latest satellite TWEETS from the GGR fleet ..JL VDH up the mast again! #GGR2018

Jean-Luc : 5EME GRIMPETTE O MAT!TVB.RAS.BRELAGE OBDF POUR LES BLOQUER+++ /
"5th time up the mast! Everything is fine. All OK. Lashings at spreaders to block them+++"

Susie : HOPING THE WHOLE PACIFIC WILL BE THIS WARM AND SUNNY :) /
"J'espère que le Pacifique tout entier sera aussi chaud et ensoleillé :)"

Tapio : FROM30+K NW TO20+K SE IN 1H, WASHING MACHINE at TASMAN C!, OK:) /
"De plus de 30 nds NO à plus de 20 nds SE en 1h, machine à laver en Mer Tasmane!, Ok:)"

Mark Slats: SOME GOOD WINDS HERE LOVEIT A /
"De bons vents ici j'adore ça"

Susie : BACK IN THE WEST :) /
"De retour vers l'Ouest :)"

Capt'n Coconut : SADDENED TO HEAR SCHOOLMATE GERRY EAST PASSED AWAY-RIP GERRY /
"Triste d'entendre que mon ancien camarade de classe Gerry East est décédé- Repose en paix Gerry"

6 jours
P1000163_2
Flora :)

Le cap Horn à 930 milles pour VDH.
Les prochaines heures vont être rudes... mais ça devrait pas durer, d'après Windy !

5 jours
Missing
vannina

c'est pas beau les jours à venir, surtout vers le 22. s'il passe là, c'est que sa réparation est du solide !

5 jours
P1000163_2
Flora :)

Il semble avoir bien levé le pied ces dernières heures : 4,8 nds. On en saura davantage lundi...

4 jours
P1000163_2
1
Flora :)

Dernier tweet de VDH il y a 3 h :

"Jean-Luc van den #Heede (via satellite) 8PREMIERE TEMPETE FINIE.TOUT http://OK.LA SECONDE DANS KELKE HEURES!K / FIRST STORM FINISHED. ALL OK. SECOND ON ITS WAY"

C'est reparti à plus de 6 nds à nouveau.

3 jours
P1000163_2
Flora :)

Evénement médiatique organisé au PC course des Sables d'Olonne quand VDH aura passé le cap Horn, à l'occasion de sa vacation téléphonique hebdo du lundi 26 novembre...

3 jours
P1000163_2
2
Flora :)

Nouveau pépin pour MATMUT :

Jean-Luc van den #Heede (via satellite) 8UNE VAGUE AKC LE HAUTDU RAIL TENANT LHYDROGENERATEUR HS.ECOMAX

3 jours
The_twinings_gunpowder
thé vert

Il va devoir économiser "la lectricité" !
Dur-dur pour les liaisons radio, ça bouffe ces bêtes là...

3 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
gorlann29

Bonsoir,

dur-dur pour VDH, mais je ne pense pas qu' une telle avarie ai pu avoir lieu en 68!

Gorlann

3 jours
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Si le haut du rail est tordu c peut etre au contraire qu il ne peut Le remonter

2 jours
P1000163_2
Flora :)

Si c'était ça, il continuerait à fonctionner, non ?
Or VDH a mentionné qu'il économise l'énergie...

2 jours
Canard-enchainepaint
iff

Désolé je ne peux pas copier coller actuellement...
Vdh a toujours son hydro générateur et espère pouvoir le remettre en place en bricolant.
Il espère passer le Horn dans 3-4 jours.

Abonnez vous à la Lettre de VDH

1 jour *** Message modifié par son auteur ***
Kangoo_2
Quizas

tant que ses bouteilles de coteaux-du-layon ne se fracassent pas sur un 360°, rien d'alarmant !
@gorlann : techniquement les hydrogénérateurs existaient en 1968 même si ils n'étaient pas embarqués sur la GGR, donc ... débat !

2 jours
P1000163_2
1
Flora :)

Des nouvelles d'Igor : la coque de son Endurance est farcie d'anatifes qui "fleurissent" à grande vitesse... Il aurait décidé avec son équipe de s'arrêter à Hobart une semaine pour sortir le bateau de l'eau et caréner avant de poursuivre...

Sage décision, quand on voit à quelle allure il progresse depuis des semaines !

PS entendu ce matin dans le dernier topo de Don in English.

2 jours *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
6
Flora :)

La voilà : OUF pour lui !

Extrait de la dernière vacation radio de Jean-Luc :

19/11/18

" Bonjour à tous,

Encore une semaine qui commence, cette semaine sera celle du passage du Cap Horn, passage qui sera une sorte de délivrance parce que le temps est assez dur et difficile avec une succession de dépressions qui durent, qui m’accompagnent. J’espère que ça va s’arrêter, c’est théoriquement ce qui est prévu à partir de demain.

La mer est très forte, tellement forte qu’une vague a cassé le haut du rail tenant mon hydrogénérateur. La vague est arrivée perpendiculairement et elle a tordu la partie libre du rail qui n’est pas sur la coque et l’a cassée. L’hydrogénérateur est parti à la flotte, ça a cassé le coulisseau d’en bas, j’ai récupéré le coulisseau d’en haut par miracle et je suis en train de faire une réparation pour remettre en route mon hydrogénérateur en utilisant la poulie de réglage du génois.

Autrement tout va bien, je continue à suivre ma route. Mon mât tient le coup pour l’instant, la grand-voile est affalée depuis 3 jours, je suis sous voile d’avant seule. Pour l’instant je n’ai que la trinquette et parfois la trinquette enroulée en partie. Je gère tranquillement, j’espère être au Cap Horn dans 3 ou 4 jours. La vie à bord de Matmut suit son cours mais j’ai hâte d’être dans l’Atlantique. Comme chaque fois qu’on passe le Cap Horn on est heureux de remonter vers des cieux moins humides et plus ensoleillés.

Bonne semaine à tous !"

1 jour
Kangoo_2
Quizas

plus de 6 nds sous trinquette seule ... en partie enroulée
c'est une poêle tefal son bateau ! comprend mieux les 2000nm d'avance à l'entrée du Pacifique.
dès que ça se calme il devrait pouvoir refixer son hydrogen sans problème, pas bien compliqué, par contre pas vu les deps qui s'arrêtent à partir de demain sauf accalmie de 24h, il est toujours aussi optimiste ! sur que après avoir viré la prochaine cardinale sud ça va être plus tranquille !
Slats reprend 20 à 25 nm/jour, c'est pas mal, mais il est assez nord et va devoir plonger dans la prochaine dep pendant 4 à 5 jours pour passer le Horn, à voir si il va envoyer du lourd sans casser pour refaire son retard ? bonne chance à lui pour la suite du suspens !

1 jour
Iri2
LaTortue

oui pareil que toi en ce qui concerne son optimisme, moi je vois vois dépression après dépression sur les prévisions. le Horn dans ces conditions ça doit pas être simple.

1 jour
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Dommage qu ils n aient pas eu tous le meme AF, bravo à Vdh, mais ce seul element biaise la course quel que soit le talent incontestable de Vdh, respect à l ancien

1 jour
Missing
vannina

pour la prochaine édition, sûr que les concurrents auront compris les trucs à retenir!
Don a parlé d'un concurrent français pour la prochaine, certains soupçonnent que Jeantot va s'y coller.

1 jour
Kangoo_2
Quizas

je verrai plutôt Bernard Tapie

1 jour
Dji_0009_(fileminimizer)
kea

que sous entend AF ?

1 jour
Missing
vannina

antifouling

1 jour
Dji_0009_(fileminimizer)
kea

merci Vannina .... je vais arrêter de me triturer le servo !!!! lol
c'est vraiment incroyable ces différences de salissures ? ce serait intéressant profiter de ces observations de communiquer les références et marques des produits utilises pour chaque bateau avec le bilan pour chaque bateau

1 jour
P1000163_2
Flora :)

Il a pu réparer, mais...

"Jean-Luc van den #Heede (via satellite) TOUT EST OK MAIS JATTENDS DEMAIN POUR POSER LHYDRO.TROP DE MER /"

environ 23 heures
Missing
fata-morgana

Comment expliquez-vous la trajectoire de Tapio vers Auckland Islande ?

environ 20 heures
35301_1461275684631_3837433_n
1
ptiplouf

Il s'est mis "en fuite". Il a le vent fort et dans le nez pour le moment. Il a préféré tirer au large plutôt que de prendre le risque de se retrouver trop près de la cote.

environ 19 heures
P1000163_2
1
Flora :)

Oui, il a mentionné dans un tweet qu'à cause probablement de sa carène sale, il n'arrivait pas à faire un près correct et qu'il ne voulait pas risquer de se retrouver au vent de la côte...

(alors que son bateau doit être le meilleur de la bande au près... VDH a dit qu'il avait hésité entre le Rustler et celui-là pour cette raison, mais qu'il le trouvait trop "léger", pas assez apte à supporter le poids nécessaire à embarquer pour un TDM)

https://twitter.com/ggr2018official/status/1064796532539568128

environ 18 heures *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
Flora :)

VDH à la peine : 1,5 nds au près dans du petit temps...
C'est pas vraiment l'endroit où flaner, il doit pester !
A moins qu'il en profite pour refixer son hydrogénérateur ?

environ 15 heures

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums